Cat, la suite.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Merhaba aksamci.org hikaye okuyucuları birbirinden azdırıcı hikaye arşivini sizlerin beğenisine sunuyoruz okuyun ve ve yorumunuzu bırakın

Cat, la suite.Après cette aventure Cat et moi avons beaucoup discuté sexualité. Cat ouvrait de plus en plus son esprit à des idées nouvelles sur le sexe mais en restait au niveau de l’imagination même si certaines discussions l’excitaient beaucoup. L’expérience avec R l’avait beaucoup marqué surtout à cause du plaisir qu’elle avait ressenti d’être ainsi partagée et soumise à nos volontés. Elle m’avoua n’avoir jamais joui comme ce soir là mais elle pensait que ce n’était qu’un moment de notre vie et que ce pourrait être dangereux d’aller plus loin dans ce domaine. En fait, cette découverte lui faisait peur.Il m’avait semblé que ce soir là c’était d’être caressée devant d’autres personnes qui avait déclenché son excitation. Quand je lui en fit part elle me le confirma m’avouant qu’avoir senti les mains de R sur elle alors qu’ils dansaient parmi tout le monde l’avait plus excité que les caresses en elles même. Elle m’avoua aussi qu’elle avait vu que je m’étais rendu compte de ce qu’ils faisaient et que ça avait augmenté son excitation. Elle m’a dit avoir ressenti la même excitation quand je l’ai faite danser en la caressant devant R. C’est ce qui a tout fait basculer dans sa tête et par conséquence dans son corps.Cela m’a rappelé des souvenirs un peu plus anciens. Quand nous allions au cinéma très souvent j’en profitais pour caresser sa petite chatte et titiller son clito et cela se terminait en général par sa jouissance au milieu de tout le monde. Heureusement cette jouissance était discrète. Une idée alors germa dans mon esprit de poursuivre cette voie. Et cela se produisit, au hasard d’un retour de spectacle sur Paris.Nous habitons en Province et nous avions une bonne portion d’autoroute à faire de nuit. Pendant le trajet je remontais sa jupe et commençait à caresser doucement sa cuisse. Elle était abandonnée comme légèrement assoupie et se laissait faire. J’allais donc plus loin, remontais carrément la jupe et introduisit mes doigts sous sa culotte dans sa pette chatte. Elle réagit aussitôt et commença à remuer du bassin pour accompagner mes mouvements. güvenilir canlı bahis siteleri Je lui proposais de retirer sa culotte pour être plus à l’aise dans mes mouvements, ce qu’elle fit immédiatement.Elle était trempée, accompagnait mes gestes, gémissait doucement mais gardait les yeux clos. J’allumais alors le plafonnier côté passager éclairant la scène très érotique de ma femme, cuisses largement écartées, mes doigts la fouillant allègrement. J’avoue avoir eu une grande difficulté à me concentrer sur ma conduite. A un moment voyant qu’elle était bien partie, je pris sa main et dirigeait ses doigts vers son sexe pour qu’elle accompagne les miens sur son clitoris. Elle commença à se masturber et je retirai ma main la laissant poursuivre seule. Vue l’heure tardive il y avait très peu de circulation sauf quelques camions. Pour jouer, je ralentis en m’approchant de l’un d’eux et m’arrangeait pour rouler à la même vitesse que lui en me positionnant au niveau de sa portière. Ravi du spectacle semble t’il, il nous a salué par un coup de klaxon. Ma femme a réagit aussitôt et se rendant compte de la situation, abaissa sa jupe en râlant « T’es devenu fou ? », « Ne t’inquiète pas, tu lui as offert une très jolie vision qui va agrémenter toute sa nuit et les discussions avec ses collègues » « Quand même… tu exagères » « Allez, on continue. ». J’accélérais et repris mes caresses un peu plus loin, sa main ne tardant pas à venir rejoindre la mienne.« Un autre camion, on lui fait voir ? » « hmmmm » même manœuvre que précédemment, mais cette fois ci Cat à gardé les yeux ouverts, elle a levé son regard vers la cabine et est partie dans un long gémissement montrant sa jouissance. Puis elle m’a dit « ça suffit, file ». J’accélérais et fut escorté par une rafale d’appels de phare.J’avisais au loin une station service et décidait de stopper pour un arrêt « technique ».En remontant dans le véhicule j’enlaçais Cat en l’embrassant tendrement et en lui disant combien elle m’avait excité. Elle me dit qu’elle aussi avait été très excitée, qu’elle güvenilir illegal bahis siteleri avait bien joui sous le regard du routier et qu’elle avait eu envie d’être prise sous ce regard. Elle prit ma queue qui était bien en forme et commença à me caresser. Nous étions dans une zone sombre du parking, donc peu de chance d’être importuné. Elle défit ma ceinture sorti mon sexe et sans que je lui demande descendit sa tête jusqu’à ce que ses lèvres soient en contact avec mon gland. Elle commença une douce fellation. Je la prévins que je n’allais peut-être pas pouvoir tenir très longtemps et elle me répondit par une espèce de grognement sans arrêter son action. Je relevais sa jupe et commençait mes caresses sur ses fesses puis rapidement entre, allant jusqu’à titiller son petit trou. Caresse accueillie par un soupir qui en disait long sur le plaisir qu’elle en retirait.C’est à ce moment que je vis une ombre près de la voiture. Elle se tenait dans l’angle mort côté passager et avançait très lentement vers l’avant. Je n’en dis rien à Cat. L’individu fit crisser le sol en se déplaçant et ce bruit alerta Cat. Elle se retourna mais dans sa position elle ne pouvait pas le voir. Je lui ai dis de continuer en guidant doucement sa tête vers mon sexe. Elle reprit sa succion mais en se retournant souvent. L’inconnu devait avoir une vue superbe sur son cul dénudé soumis à mes caresses. Soudain elle le vit. L’homme s’était rapproché mais était toujours légèrement en retrait. Il avait sorti sa bite qu’il manipulait ouvertement. Elle « Oh ! …Tu l’as vu et tu n’as rien dit » « Non, j’espérais simplement que ca allait t’exciter quand tu le verrais» « hmmmm » Allez, continue » et elle replongeât vers mon sexe qui ne tint pas longtemps et explosa dans sa bouche. Elle émit un « Mhhmmhh » en me montrant qu’elle voulait cracher mais il y avait cet homme dehors. Dilemme… Que faire ? Elle avala. Puis avec un sourire coquin elle m’enlaça pour un baiser au goût de sperme. Je lui demandais si elle trouvait une belle bite à cet inconnu, elle me dit que oui, güvenilir bahis şirketleri elle la trouvait très belle, longue et fine. « Tu as envie de la voir de près ? » « Grognement » « Si tu le veux, tu ouvres la portière… » « …Ok, mais il ne me touche pas » « Alors vas-y ouvre ! » Elle ouvrit la porte doucement et l’homme accompagna son ouverture. Je me remis à branler son clito et la fis se tourner de façon à ce qu’elle soit appuyée sur moi, cuisses ouvertes face à l’inconnu. L’homme était face à elle et agitait sa queue qui effectivement était assez longue, plus que la mienne mais plus fine. Cat recommença à accompagner mes doigts avec les siens et remuait son bassin, signe qu’elle recommençait à bien s’exciter. Je retirais ma main et la laissait se donner du plaisir seule. L’homme s’était rapproché et s’était arrêté au niveau des genoux de Cat. Il continuait de se masturber. Cat regardait sa bite fixement, elle gémissait sans arrêt. Il tenta d’avancer sa main mais je lui fis signe que non, aucun mot n’avait été échangé.Soudain, après quelques minutes de masturbation l’homme se raidit, propulsa son ventre en avant et expulsa plusieurs giclées de sperme qui atteignirent Cat sur ses cuisses, maculant sa jupe, son haut et touchant même son menton. Cette giclée avait de peu raté ses lèvres. L’inconnu avait giclé une belle quantité de sperme qu’il devait retenir depuis longtemps… Au contact du sperme Cat poussa un cri de gorge profond et rauque, un cri que je ne lui connaissais pas. Elle serra brutalement ses jambes en les ramenant sur son ventre. Elle tremblait de tout son corps. C’était à n’en pas douter un puissant orgasme.L’homme nous a alors dit merci. Il a complimenté ma femme qu’il trouvait très belle, très excitante, regrettant de ne pas avoir pu la toucher. Il s’est reculotté et est parti. Cat était détendue, alanguie contre moi. Elle me regarda en s’essuyant et dit « Qu’est ce que tu me fait faire toi alors. » « Est-ce que ça t’a déplu ? » « … Non, ca m’a plu mais si on continue comme cela tu vas faire de moi une vraie salope » « Ce n’est pas grave mon amour tant que tu reste ma salope à moi.» « Toi par contre tu es un vrai salop et je t’aime ! » Nouveaux baiser amoureux. Elle « on recommencera ? » Qui vivra verra… Nous avons repris le chemin du retour.Ce récit est personnel, merci de ne pas le recopier ni de le reposter sous une autre identité.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın