cauchemar au refuge

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Blowjob

cauchemar au refugeJe m’appelle Jean-Claude et j’ai 51 ans. Ma femme Monique et moi sommes allés dans les Pyrénées faire du ski et des raquettes. Lors d’une randonnée, nous avons été pris dans une tempête de neige fondue qui nous a glacé jusqu’aux os. A travers la pluie et le vent, j’ai aperçu un chalet entre les sapins où nous avons pu nous réfugier. Nous sommes entrés dans la construction en bois complètement gelés pour voir que le bâtiment était occupé par une classe de neige. Il y avait là une dizaine de jeunes entre 16 et 18ans, leur éducateur et un guide de montagne.Ce dernier en nous voyant grelotter nous fit approcher du feu de cheminée et s’empara de 2 couvertures pour qu’on se déshabille et se mette au chaud. J’aidais donc ma femme à retirer sa combinaison trempée pendant que les jeunes n’en perdaient pas une miette. Monique se retrouva en culotte et soutien gorge et les jeunes se mirent à siffler. Je retirai pour ma part ma combinaison trempée en faisant des remarques à l’éducateur:«Vous pourriez pas les tenir, vos petits sauvages… C’est pas la correction qui les étouffent…».L’éducateur me regarda d’un air mauvais, puis s’approcha de moi et dit:«Et bien quoi? Tu penses que tu fais la loi partout et que tu peux mépriser les jeunes comme ça… On va te faire voir ce que valent les jeunes d’aujourd’hui… Les gars… A vos bites!!!».4 jeunes s’emparèrent de moi et me jetèrent sur un lit pour me ligoter les bras et jambes aux montants. Je jetai un oeil vers ma femme et je vis les jeunes qui lui avaient arraché sa couverture et étaient en train de lui couper son soutien gorge et sa culotte. Les lambeaux de tissus tombèrent par terre et Monique se retrouva toute nue devant tout le monde.Ma femme est une belle femme, 49 ans, brune aux cheveux courts, la peau mat, 1m68 pour 47kg, des cuisses fermes, des fesses pommelées, un ventre plat et des seins en forme de poire avec des bouts assez long et durs. L’éducateur s’approcha d’elle et ouvrit sa braguette, il sortit sa bite qui était courte mais très épaisse, tandis que Monique tournait la tête, il lui dit:«Ecoute-moi bien salope. T’as intérêt à faire ce qu’on te demande, sinon on colle dehors ton mec et il crèvera de froid. T’as compris, hein?. Alors tu vas me sucer comme il faut, t’as compris. Après je vais te baiser, ca va te réchauffer. Allez. Suce.».Je vis Monique me lancer un regard désespéré mais une claque sur la joue la ramena à la réalité. Elle ouvrit la bouche et l’autre en profita pour se faire emboucher sur toute la longueur de son membre. Pendant ce temps là, les autres jeunes se déshabillaient à leur tour et chacun voulaient avoir sa part. Ils entouraient ma femme et se mirent à la caresser sur tout le corps. Les jeunes étaient au nombre de dix, 5 blancs, 2 arabes et 3 blacks. Quand je vis ces derniers baisser leur pantalon, je fus surpris par la taille de leur sexe. Ils étaient au repos et leur bite devaient faire une vingtaine de cm.Monique fut allongée sur canlı bahis un coin de table, la tête pendant dans le vide, l’éducateur repris sa pipe pendant qu’un jeune se mettait à brouter le minou de ma femme. Je voyais l’autre lui lécher la fente, en prenant soin de lui mettre un doigt dans la chatte. Monique gémissait de honte, les autres lui pinçaient les tétons, lui malaxaient les seins. Le jeune qui était entre ses cuisses laissa sa place à un autre, puis ce fut encore un autre. L’éducateur laissa sa place à un jeune tandis qu’il se positionnait à l’entrée de la chatte de ma femme. Son sexe devait faire une quinzaine de cm mais il était très gros et Monique râla quand l’engin pénétra sa chatte poilue. L’éducateur l’approcha au bord de la table et s’appliqua à la pénétrer bien à fond. Les jeunes étaient autour et leurs mains exploraient le corps de ma femme, s’insinuant sur sa rosette pendant que 2 jeunes astiquaient le clitoris de Monique. Elle avait la tête toujours dans le vide et 2 jeunes se faisaient sucer en même temps. L’éducateur accéléra ses mouvements de plus en plus vite et se projeta en avant afin de se vider au fond du vagin de ma femme. Il resta un moment ainsi avant de se dégager et de se refaire sucer. Un jeune prit sa place entre les cuisses et pénétra ma femme qui couina de nouveau. Puis ce fut un autre et encore un autre. Un jeune qu’elle suçait se crispa et lui tint la tête pour se répandre dans sa bouche, ce qui la fit tousser. 2 autres prirent la place pour se faire sucer. Monique ne savait plus où elle était et elle tenait une bite dans chaque main. L’éducateur prit 3 matelas sur les lits et les mit par terre, ma femme fut installée dessus. La partie de baise reprit de plus belle.Le guide ne participait pas mais je le vis dans son coin regarder les jeunes avec un mélange de peur et d’envie.Un noir bien membré fit mettre ma femme à genoux, se mit derrière elle et la pénétra avec sa grosse bite. Monique se mit à gémir mais cette fois-ci, ses gémissements étaient de plaisir. Le black la prenait de toute sa longueur, lui enfonçant ses 25 cm de chair dans les entrailles. 3 jeunes étaient à genoux devant ma femme et se faisaient sucer à tour de rôle tandis qu’elle branlait 1 queue dans chaque main. Le noir derrière elle sortit sa bite bien raide et dit:«Elle est bonne cette salope de bourge. Regardez comme elle mouille. Tiens!.. Puisque t’aimes ça, prends ça dans ton cul. Salope!!! Aaaahhh Ouuiii, je t’encule bien à foonnd.».Ma femme se faisait enculer alors qu’elle m’avait toujours refusé cette pratique. Elle essaya de désarçonner le black mais celui-ci la tenait fermement aux hanches et avec une bite au fond du gosier, elle ne put articuler sa souffrance. Le jeune derrière elle se mit à la pistonner de toutes ses forces en faisant des grands ’’HA’’ et Monique se mit à jouir comme une folle. Deux jeunes lui écartaient les fesses afin que le black puisse la pénétrer bien profond. Ce dernier se rua en avant bahis siteleri et juta au fond de son cul, après quoi il fut remplacé par un autre qui avait un sexe beaucoup plus fin. L’éducateur eut une idée, il fit allonger un autre black sur le dos, la bite bien en l’air. Avec un autre jeune, il saisit ma femme sous les cuisses et derrière le dos, la souleva pour la positionner au dessus de ce mandrin noir et la fit descendre lentement pendant que le black tenait sa queue dressée. Je vis d’où j’étais ce gros sexe noir s’enfoncer dans le cul de ma femme qui fit la grimace. L’éducateur et l’autre jeune soulevèrent ma femme pour la faire retomber jusqu’à ce que la bite coulisse dans son cul. Les jeunes se pressaient autour d’elle.Le dernier black qui était hors de ma vue jusqu’alors vint en face de ma femme et lui présenta sa bite. C’était vraiment un sexe énorme, presque 30cm de long pour 6 cm de diamètre, un vrai concombre. Monique eut du mal à l’emboucher maisl’autre en avait rien à faire car il poussait plus loin sa fellation en tenant la tête de ma femme. Quand sa bite fut bien raide, il se mit entre les cuisses de ma femme; 2 jeunes prirent les chevilles de Monique pour lui écarter les jambes au maximum et les remonter à la verticale et le black put présenter son mandrin à l’entrée de sa chatte. Alors que ma femme avait déjà une belle bite dans le cul qui la ramonait, l’autre black la pénétra par devant et je vis Monique ouvrir en grand la bouche afin de chercher de l’air. La pénétration était monstrueuse et je voyais cet énorme engin avancer dans sa chatte cm après cm. Ma femme était prise en sandwich et les jeunes sifflèrent.Les 2 jeunes limaient ma femme en cadence pendant que l’éducateur se faisait de nouveau sucer. On lui mit une bite dans chaque main afin qu’elle les branle. Monique réussit à dire:«Aaaahhhh Ca fait maaallll. Aaarrrrêêêtteeezz. Nnnooonnn. Ooooohh.. Aaaïïïïïee.».Les deux jeunes s’en donnaient à cour joie en défoncant ma femme à fond. Les deux sexes noirs allaient et venaient à toute vitesse dans les trous de ma pauvre femme qui haletait. Celui qui était dans sa chatte se retira d’un coup, se releva et lui tint la bouche ouverte pour juter de grandes saccades de foutre à l’intérieur. Les autres applaudirent tandis que l’éducateur y retournait. Lui avait une autre idée, il se mit devant ma femme en disant:«Je vais t’enculer avec Selim ma salope. On va t’agrandir le trou du cul. ha ha ha.».Et sans laisser plus de temps à ma femme, il saisit sa bite et l’orienta vers l’anus de Monique qui se mit à hurler quand le gland épais commenca à entrer avec la queue du black. L’éducateur donnait de petits coups de reins afin de faciliter sa pénétration et au bout d’une minute, il entra son gland avec l’autre bite. Il tenait sa bite et poussait quand il dit:«Ouah, super!!! C’est génial les mecs. Elle a un cul d’enfer cette salope. Aaahh. 2 bites en même temps. Qu’est ce que t’en dis. Salope. On te l’éclate bien; ton bahis şirketleri cul; hein?..».Monique geignait tandis qu’un jeune se branlait dans sa bouche grande ouverte. Je vis le sperme gicler et ma femme en recevoir dans la bouche, sur le nez et dans les yeux. L’éducateur et l’autre jeune se crispèrent tous les deux et jutèrent dans le cul de Monique qui râla. Ils basculèrent ma femme sur le côté et 2 autres jeunes la prirent en même temps dans la chatte. La pauvre était baisée dans tous ses trous et à plusieurs à la fois. Le guide qui s’était tenu à l’écart se déshabilla, s’approcha de mon épouse et se fit sucer. Quand son sexe fut en érection, il s’intercala avec les deux jeunes et réussit à la sodomiser. Je n’en revenait pas, Monique avait 2 bites dans la chatte, une dans le cul, 2 dans la bouche et elle branlait 2 queues en même temps. un record!!!J’eus malgré moi une érection, de voir ainsi ma femme prise par tous ces jeunes me fit de l’effet.Les pénétrations se succédèrent ainsi pendant toute la soirée. Monique fut prise à tour de rôle, ses trous investis plusieurs fois. Les jeunes lui jutèrent sur tout le corps, elle fut obligée d’avaler plusieurs fois le sperme qu’on lui jutait dans la bouche. Les deux noirs qui avaient le plus gros sexe la reprirent en double dans le cul, en prenant soin de bien la limer en profondeur, ce qui fit fit crier ma femme. A la fin, tous étaient fatigués mais l’éducateur voulut une dernière fois avilir ma femme. Les jeunes la mirent à 4 pattes et derrière elle, l’éducateur entreprit de la fister. Je vis sa main disparaître dans sa chatte béante, aller et venir pendant un bon moment avant de faire pareil avec son cul. Sa main disparut dans ses fesses et Monique cria de jouissance et de douleur mêlées.Les jeunes voulurent faire de même et chacun leur tour, ils enfonçèrent leur main tantôt dans le sexe de mon épouse tantôt dans son cul. 2 jeunes lui prirent ses deux trous en même temps, ce qui fit jouir Monique de plus belle. D’où j’étais, je voyais ma femme à genoux, les épaules touchant le matelas et le cul bien en l’air se faire pénétrer ses orifices par toutes les mains présentes. Cela dura une bonne heure avant que ma femme soit abandonnée sur les matelas.Tout le monde alla se coucher alors que ma femme était toujours allongée. 1 heure après, elle se releva, ne fit aucun bruit quand elle me détacha. Nous avons prit nos combinaisons qui avaient séché devant la cheminée, nous avons volé deux grosses parkas dont celle de l’éducateur, nos sacs à dos ainsi que 2 lampes torche et quelques vivres puis nous sommes enfuis dans la nuit. La pluie mêlée de neige avait stoppé et c’est sous un ciel étoilé que nous avons regagné le premier village. De là nous nous sommes faits ramenés à notre station et nous nous sommes enfermés dans notre chambre. Le lendemain matin à la première heure, j’ai demandé la note et après avoir réglé, nous avons repris la route en direction de notre domicile.Quand nous sommes arrivés chez nous, ma femme alla de nouveau se laver et resta au moins 1 heure sous la douche. Elle vint ensuite se blotir contre moi puis me demanda de lui faire l’amour où pour la première fois je pus la sodomiser.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın