Chroniques d’Xhamster – Marie (3)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Chroniques d’Xhamster – Marie (3)Je n’en crois pas mes yeux. Cela ne peut être qu’elle. Cet avatar, c’est un message pour moi. Deux mots. Le nom de l’endroit où l’on a baisé la première fois. Et son pseudo, ce n’est même pas subtil. Marie. C’est elle. Sa disparition, cette lettre, ce site Internet, ce profil. C’est en fait le début d’un jeu de piste. Un jeu troublant et pervers. Merde, elle m’a fait carrément péter un câble en s’évaporant comme ça. Et la voilà qui réapparaît. Sur un site de cul. Un petit message en vert semble indiquer qu’elle est en ligne. Comment ça marche ce truc ? Je clique sur l’icône “enveloppe”, ça me parait le plus logique. Une interface de chat apparaît. Sans hésiter j’écris : BobMarie, putain c’est toi ? Qu’est ce que tu fous ici ? J’ai bien eu ton message… qu’est ce que ça veut dire, merde ?Je clique sur “Envoyer”. Je fixe intensément l’interface de dialogue, comme si ça allait faire accélérer l’apparition de sa réponse. Les minutes passent. Une heure. Toujours pas de réponse. Déjà ma 4ème bière. Il est maintenant 3h du mat. Demain, j’embauche à 8h30… je vais être décalqué. Pendant l’attente insoutenable, je navigue sur Xhamster pour en comprendre le fonctionnement. Mais ce qui m’obsède c’est cette page, son profil. Je vois qu’elle a 5 “amis”. Mais j’ai beau cliqué sur chacun d’entre eux, je tombe à chaque fois sur un message carrément énervant : “Ce profil n’est visible que pour ses amis seulement”. Mais c’est qui ces gens ? Le truc de fou, c’est que le premier profil “ami” me dit grave quelque chose. Une jolie métis, des cheveux long bouclé… bien sûr son visage est caché. Mais pas sa poitrine ! Son pseudo : Soso. Cette coupe de cheveux… cette silhouette… mais oui ! MAIS OUI ! Soso c’est Solange, la collègue de Marie ! C’est carrément elle ! Merde alors. Je vais de délire en délire ce soir. Incroyable. Je suis tellement sur le cul que je ne prête pas attention à une petit icône “enveloppe” qui vient d’apparaître à coté de mon pseudo en haut de la page. Léger frisson derrière la nuque. Je clique. MarieSi tu veux en savoir plus… branche ta cam !BobMa cam ? Tu veux faire une visio ? On peut skyper c’est plus simple non ? MarieNon, on va utiliser l’interface d’Xhamster. Si ta cam est branchée, clique sur Appel video. Pas besoin de brancher de cam, j’en ai une qui est intégrée dans mon Mac. Marie doit le savoir pourtant. Elle a déjà utilisé mon ordi. Un coup d’oeil dans la glace derrière moi pour remettre un peu d’ordre dans mes cheveux. Je veux être présentable pour la voir… même si je ne sais pas encore vraiment comment la discussion va se goupiller. Merde j’ai autant envie de l’engueuler que de la revoir. Je lance l’appel vidéo. Une nouvelle fenêtre apparaît. Dans le coin, en bas à gauche, un aperçu de ce que ma camera filme. Au centre, un rectangle noir… La cam de Marie est en train de se charger. Je n’en peux plus d’attendre…. La voilà !Une image apparaît. Elle est là. Assise par terre, devant une table basse. Sa cam est orientée de façon à ce que je ne puisse la voir que de son nombril jusqu’au haut de son cou. Mais ce qui attire immédiatement mon regard se situe entre les deux. Elle est en soutif en dentelle noire. Okay… Elle a clairement l’intention de se faire pardonner. Je m’apprête à parler quand canlı bahis je remarque avec étonnement un détail très étrange. Une petit tache noire en forme d’étoile, juste au dessus de son sein gauche. Elle reste immobile et silencieuse. Aucun son ne sort de mes enceintes. Très vite, je me rend compte que des mèches brunes tombent sur ses épaules. Brunes. Ce n’est pas Marie. Merde. Qu’est ce que c’est que ce bordel ? -“T’es qui bordel ?” -“Je vois que ça n’a pas traîné. Qu’est ce qui m’a trahi ? Ah oui, j’ai pas suffisamment caché mes cheveux.”-“Où est elle ? Où est Marie ?”-“Tu crois que ça va être si facile. Tu as du te rendre compte que Marie t’invite à un petit jeu de piste… Et je dois dire que la récompense est à la hauteur. Crois moi.”Mon interlocutrice mystère approche les mains de son écran et réoriente sa caméra pour que je puisse voir son visage. Enfin, son visage, c’est vite dit. Elle porte un loup en dentelle noir. Brune, les cheveux longs. Une bouche incroyable. Pulpeuse, soigneusement mise en valeur par un rouge à lèvre vermillon. Je ne vais pas mentir, elle est superbe. Ma soirée continue de partir en freestyle. -“Mais vois-tu, le jeu ne fait que commencer. Et Marie a prévu plusieurs petites épreuves pour que tu puisses lui remettre le grappin dessus. Et la première épreuve c’est avec moi.”-“Putain, il est 4h du mat. J’ai pas que ça à foutre.”A ce moment précis mon énervement est proportionnel à mon excitation. J’essaye de ne pas trop le laisser paraître car, merde, j’aime pas qu’on se foute de ma gueule… mais on nage en plein délire. -“Attends, t’énerve pas… j’ai trois arguments pour te convaincre de jouer le jeu…”Son premier argument, elle le prend derrière elle et le dépose bien en évidence sur la table. Un énorme vibromasseur rose. Un de ces fameux Rabbit qui permettent de stimuler à la fois son vagin et son clitoris. Mon ex en avait un dans sa table de chevet. -“En voilà déjà un.”Le deuxième et le troisième arguments… ce n’est pas très subtil mais dès que j’ai vu qu’elle commençait à dégrafer son soutien gorge… j’ai tout de suite deviné qu’ils allaient être très, mais alors très convaincants. Sa poitrine est superbe. A vu d’oeil (et en général j’ai l’oeil pour ça), minimum un 95D. Des seins ronds et fermes. -“Et je pense que ces deux arguments là sont imparables… n’est-ce pas ?”-“Je dois dire que tu as grandement attiser ma curiosité.”Et mon excitation, elle, est plus qu’attisée… Pour faire simple, je bande très, très dur à ce moment précis. Je tente de garder le contrôle de la conversation… mais rien à faire, je suis pris au piège de mon désir d’en voir plus. De laisser jouer le scénario que Marie a consciencieusement préparé pour moi. Un scénario qui pour le moment, sexuellement, est tout bonnement incroyable. Je vous rappelle qu’il y a 8h à peine, une parfaite inconnue me suçait dans le couloir de mon immeuble. Je ne crois pas que c’était dans le plan de Marie… mais maintenant j’ai carrément droit à une “visio sexy” privée. Avec une bombe, qui plus est. -“Bien alors, je vais pouvoir t’en dire plus sur cette sympathique épreuve. Moi c’est Vivi, d’ailleurs, si ça t’intéresse. C’est très simple, pour recevoir ton nouvel indice et t’approcher petit à petit du gros lot… tu vas devoir donner un peu de ta personne.”-“Okay bahis siteleri Mère Fourras, vas-y… Je suis prêt.”-“Ah ah ah, mais c’est qu’il fait le malin le coquinou. La première étape va être assez simple. Tu va sortir ton engin et tu vas te branler pour moi. Il faut que tu ailles jusqu’au bout… sinon ça ne comptera pas. Et oriente bien ta cam vers ta queue car je ne veux pas louper une miette de ce spectacle. Surtout que Marie m’a dit que tu étais plutôt bien doté de ce coté là.”-“Et je suppose que les “arguments” que tu m’as dévoilé sont là pour mettre un peu de piment à cette première épreuve ?” Ce n’est pas la première fois que je me dévoile en cam. J’ai eu ma phase “skype coquin” avec Camille, une de mes ex, il y a quelques années de ça. Relation longue distance. Elle au Canada, moi en France. Et pour tout vous dire… il m’est aussi déjà arrivé de passer quelques temps à m’exhiber sur ces sites de “mise en relation par cam aléatoire” qui ont été à la mode il y a quelques temps. Vivi semble bien partie pour me sortir le grand jeu et je pense pouvoir régler ça en quelques minutes… Je suis déjà très “tendu” dans mon pyjama. Et merde, on va jouer le jeu. Et je veux bien sûr en découvrir plus concernant le “plan de Marie”. -“Tais toi donc, et branle toi maintenant.” Me lance t’elle sur un ton sec. Et je dois dire… très excitant. Vivi s’installe sur son canapé, derrière elle. Ainsi c’est tout son corps qui s’offre à moi. Elle n’avait rien en bas. Elle écarte ses jambes et pose ses pieds sur la petite table en face d’elle de part et d’autre de son ordinateur. Elle dirige sa main droite vers sa chatte, totalement épilée, et commence à se doigter. Au bout de quelques secondes elle retire ses doigts et les lèche de manière très osée. -“Allez, montre moi ta queue !”Je m’exécute. Je déboutonne les 3 boutons de mon pyjama et je sors ma bite, toute droite. Je la prend fermement dans ma main gauche et commence à me masturber avec énergie. Je vois un large sourire se dessiner sur le visage de Vivi. -“Belle bête, Marie n’avait pas tord. Je suis sûr que tu aimerais me l’enfoncer dans la chatte.” Avec son index et son majeur droit, elle écarte les grandes lèvres de sa chatte. La résolution de sa cam me permet même de voir quelques filets de mouille tendu de part et d’autre de son sexe béant. De sa main gauche, elle s’empare de son Rabbit et commence à le sucer, toujours avec cette même outrance. Elle le “deepthroat” carrément. J’entend clairement qu’elle manque même de s’étouffer. De la bave commence à couler le long de son jouet et de son menton. Mes mouvements sont de plus en plus rapides. Mais… je me prend à faire quelques secondes de pauses… comme si je voulais faire durer le plaisir plutôt que d’expédier la besogne. Elle enfonce son gode sans la moindre difficulté. Son souffle s’accélère. Le rythme de ma branlette également. -“STOP ! Fais une pause coquin. Et apprécie le spectacle quelques minutes.” Je relâche ma queue (juste à temps… je n’étais pas loin d’exploser). Mes yeux sont comme hypnotisés par les vas et viens de son jouet dans sa chatte. Vivi maîtrise son art. Ce ne doit pas être la première fois qu’elle s’adonne à un tel exercice. Son jouet s’enfonce comme dans du beurre. Avec son autre main, elle se caresse les seins et bahis şirketleri ses gémissements se font de plus en plus intenses. Je meurs d’envie de reprendre ma queue en main… Ses joues sont rouges de plaisir… Quel pied ! Puis c’est le moment de la délivrance. Vivi s’approche de la caméra. Son visage en gros plan, elle ouvre la bouche et tend la langue en la frétillant. “C’est à toi maintenant… fais couler ton jus… j’attends mon offrande.” Me dit-elle en souriant. Je me lève de ma chaise et me saisis à nouveau vigoureusement de mon membre. Je rabaisse la cam et l’oriente de façon à filmer le bout de table devant mon ordi qui s’apprête à recevoir une belle éjac’. La langue pendue de Vivi m’excite tellement. Je m’imagine en train de lui baiser la bouche avec fougue. Lui enfoncer ma queue au plus profond de sa gorge. Putain, je viens… je vais jouir… “Oui ! Vas-y, lâche toi … gicle !” Me crie t’elle. Et voilà comment on souille son bureau… Pas besoin de vous faire un tableau, vous savez comment ça marche. Ca a même giclé sur le Trackpad de mon ordi. J’en ai mis partout. Vivi s’esclaffe de rire. “Bien joué coquin. Belle performance. Tu vas avoir un peu de ménage à faire.” Je me rassoit et relève la cam. J’ai les yeux qui pétillent et les joues rouges. Un paquet de mouchoir sous ma table et je commence à nettoyer ma queue puis mes mains et enfin la table et la partie de mon ordi qui a morflé. Je range mon sexe dans mon pyjama et m’adresse à Vivi : -“Je pense que j’ai réussi la première épreuve, n’est ce pas ?”- “Ah ah ah, oui et avec brio… J’ai l’impression que cela t’a plu…tant mieux car tu n’es pas au bout de tes surprises. Marie a une imagination débordante et elle t’a préparé un très bon programme.”-“J’ai réalisé ma part du marché. Tu me dois maintenant quelques explications.” -“Je vais commencer par te parler du “gros lot” ! De ta récompense si tu réalises le Grand Chelem. Les 7 épreuves que Marie t’a concocté. Accroche toi bien, tu vas adorer.”Vivi prend une pause dramatique. Le suspense est insoutenable.Elle reprend : -“Si tu réussi les 7 épreuves, Marie sera tout simplement ta Soumise pendant 1 mois entier. Mais quand je dis “soumise”, je ne mâche pas mes mots, tu pourras lui demander de faire et de te faire tout ce que tu veux. Sans la moindre possibilité pour elle de refuser. Tout ce que tu rêves de faire… tout ce que tu n’oses pas expérimenter… elle fera tout ce que tu lui demandes… TOUT.”Mon cerveau va à 1000 à l’heure. J’ai du mal à réaliser dans quelle situation je suis en train de me retrouver. J’ai à la fois l’impression de vivre un truc de dingue… un fantasme qui prend vie… un jeu érotique géant… dont je suis le principal protagoniste… Mais en même temps je me dis que je suis en train de tomber dans son piège… dans son jeu pervers… Me faire mener par le bout du nez… Marie, ma veuve noire sexuelle… je me prend dans ta toile… Mais quel pied… ce que j’ai vécu ces dernières 10 heures c’était si fort. Si intense. Et Vivi semble dire que ce n’est que le début. -“Tu recevras, les prochaines instructions demain matin sur Xhamster. Il est 5h passée, je crois qu’il est temps pour toi d’aller au lit, beau gosse.” Et en un instant la conversation vidéo est interrompue. Je me retrouve sur le profil de Marie… et elle est hors-ligne. [A suivre]Le jeu est lancé. Jusqu’où cela ira ? A découvrir prochainement :)N’hésitez pas à me donner votre avis (bon ou mauvais, car c’est comme ça qu’on s’améliore). @ bientôt pour la suite

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın