Mes début

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Merhaba aksamci.org hikaye okuyucuları birbirinden azdırıcı hikaye arşivini sizlerin beğenisine sunuyoruz okuyun ve ve yorumunuzu bırakın

Mes débutJ’ai toujours aimer la lingerie féminine. J’aime la regarder, la toucher et la porter. A mon adolescent, je feuilletais, comme tout ado, des livres de cul que mes amis me passer, pour faire connaissance avec anatomie féminin. J’étais plus fasciné par la lingerie qu’elles portaient, que la nudité de ces corps. Je préférais les catalogues ” La Redoute, les 3 Suisses…” que ma mère recevais tous les six mois, que ces livres de cul. je trouvais ça plus érotique et plus beau. Automatiquement mes yeux étaient toujours attirer sur les étendoirs à linge ou sécher le linge. Un jour, en regardant un catalogue, je me suis surpris à m’imaginer enfiler ces sous-vêtements, que je contemplais sur ce papier glacer. Mais, à force d’imaginer, je voulu essayer. J’étais régulièrement seul à la maison a cette époque, mes parents travaillaient. J’avais une source de sous-vêtements à ma porter de main. J’avais donc l’opportunité de réaliser mon fantasme. Malgré que pas très sexy, je saisies une culottes en lycra de ma mère, je partis me cacher dans le grenier pour mon premier essais. J’ai de suite aimer ce tissu léger et délicat, qui glisser sur mes cuisses, puis mes fesses et mon sexe. Lors de mes expéditions précédent, j’avais repéré dans une des malles du grenier une ancienne robe de ma mère. Je m’y glissais dedans. J’ai tout de suite adorer. De ce jour là, c’est devenu un rituel, tous les mercredi, j’empruntai une culotte a ma mère et allai me cacher dans le grenier pour me mettre la robe et les dessous de ma mère et je passais canlı bahis des heures ainsi vêtu. Mais, j’aurai aimer en essayer d’autre, surtout plus sexy, comme, des string, des bas, des porte jarretelles et guêpier, comme ce que voyais sur les catalogues.Vers l’âge de 16 ans, je faisais quelques petits Traveaux, pour me faire un peu d’argent de poche. Une de mes tantes, la plus jeune et la plus sexy de la famille, me demandait d’aller chez elle, pour l’aider à faire la piscine de chez elle. Après une bonne journée de travail, je me dirige vers la grange ou j’avais garer ma mobylette, et la je tombe sur l’étendoir à linge ou séchaient quelques petit string. Je les contemplais, sans les toucher. Je rentrais chez moi, avec cette vision. Une fois coucher, je repassais a ce que j’avais vue. j’étais sur exciter et me tarder le lendemain de retourner travailler. Tous les matins, plus de linge qui sèche et tous les soirs, en plus de mon argent de poche, j’avais en prime de nouveau dessous pendu sous mes yeux. Cela dura quelque jours, je matais ces dessous sans les toucher. Un matin, j’arrivais chez ma tante, le linge de la veille était encore la. Je me dirige vers la cuisse ou ma tante m’attendais pour boire le café. La, elle me dit qu’elle doit s’absenter pour la mâtiné. Une fois parti, je cour vers l’endroit de mes fantasmes et décroche un petit string blanc et vais me cacher pour l’enfiler. C’était mieux que ce que je m’imaginer. Puis, c’est devenue une habitude, dés que ma tante s’absentai, je filais vers l’étendoir bahis siteleri à linge pour éssailler de nouveau dessous. Un jour, à la fin de la journée, ma tante me demande de rester le soir pour garder la maison, car elle devait sortir. Après plusieurs moment d’hésitation, Je mis a profit ma soirée de solitude chez ma tante pour farfouiller un peu partout. Je franchie la porte de sa chambre et commencer l’exploration de la chambre ma tante, je me dirigeais vers la commode et j’ouvris le premier qui contenait la lingerie de ma tante. Devant une telle profusion de culottes, de string, de soutiens gorges, de bas et de collants, que de merveilleux dessous que porter les femmes de ces catalogues sur lequel je fantasmais. Je plongeais mes mains dans ce tiroir et une sensation électrisante parcouru mon corps je commençais a me masturber frénétiquement et rapidement éjaculé. C’était la première fois pour moi que je voyais autant de dessous sexy. J’essayais de remettre tout en place après m’être nettoyé un peu. honteux et surtout très effrayé qu’on s’aperçoive de mes actes. Le jours ou ma tante parti en vacances et me dit “tu peux resté ici pendant mon absence” je m’imagine déjà dans ses tenu. L’opportunité s’offrait pour que puisse réaliser mon fantasme, j’étais au ange. Dès son départ, je me dirigeais vers l’endroit de mes fantasmes. Parmi le grand nombre de chose qui ce proposer a moi, j’ai choisi un string en satin. J’ai de suite aimer sentir mon sexe comprimer contre le tissus délicat et adorer sentir la fine bahis şirketleri bande tissus entre mes fesses. Tellement exciter, je n’ai pas résister très long temps, a penne ai j caresser ma bite a travers le doux tissus que j’ai éjaculer. Le lendemain, je cherchais ce qu’il y avais de plus sexy et mon choix se porta sur un bustier noir transparent avec la culotte assortie ainsi qu’un porte jarretelle et des bas Dim-up. Rien qu’a l’idée de porter cette tenu, me faisais bander. Une fois mon choix fait, parmi ces nombreux dessous, je me dirigeais vers la salles de bain et m’enfermai a clé. Je me dépêchais d’enfiler ma tenu. Je galérais avec le porte jarretelle, une fois arnacher de mes dessous, l’image que le miroir me renvoyais me faisais bander, j’étais satisfait du résultat. Une fois ma tenu enfiler, je remettais mon jeans pardessus, au cas ou que quelqu’un arrive a l’improviste. Je m’installais sur le canapé, devant la télé et passa la soirée a caresser ma tenu que je sentais a travers mon pantalon. Après le film, je me dirigeais vers ma chambre que m’avais préparer ma tante. Je me déshabillais doucement devant le miroir de la chambre, tout en contemplant ma de tenu. Une fois debarasser de mes habiles de mec, je me dandinais devant le miroir tout en me caressant. Je me couchais avec cette belle tenu sexy. J’ai aimé la sensation de mes jambe qui glisse, avec les bas, quant je les entrecroise. J’ai passer ma soirée a me caresser. Je passais mes mes mains sur les bas, le long des jarretières, sur le culotte, je me masturbais et fantasmais sur ce que je portais. Je m’endormais dans ainsi vêtu et en faisant de beau rêve.Les dessous que j’ai pu essayer m’ont littéralement transformés, depuis j’ai une fascination pour les dessous sexy féminin.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın