UNE FAMILLE FORMIDABLE – Vacance en espagne 3

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Merhaba aksamci.org sex hikayeleri okuyucuları, derlediğimiz en büyük hikaye arşivini sizlerin beğenisine sunuyoruz.okuyup keyif almak ve sırılsıklam olmak işte tüm mesele bu.

UNE FAMILLE FORMIDABLE – Vacance en espagne 3Je prenais une douche fraîche pour me remettre de cette baise matinale très hard comme je les aimais avec ma belle fille Nelly.. je me disais que j’avais vraiment de la chance d’avoir une femelle comme elle dans la famille.. De la mère et des deux filles c’était vraiment elle qui aimait le plus se faire défoncer aussi bestialement..Elle a 38 ans et moi à 55 j’avais encore de sacrées belles années devant moi pour pouvoir la baiser comme je l’aimais.. C’est à ce moment là que ma femme Mercédès entra dans la salle de bain et vint me rejoindre directement sous la douche..A 60 ans cette femme d’origine espagnole était vraiment bien conservée. Blonde aux cheveux très court, petite et encore mince, 1M57 pour 50 kg, avec de jolis yeux vert et un visage à la Patricia Kaas si vous connaissez cette chanteuse, elle avait des petits seins qui tenaient encore bien, un ventre plat malgré 3 accouchements, une chatte aux lèvres fines et un petit fessier rond avec juste ce qu’il fallait de hanches pour bien les agripper. Son corps était ferme et plein de vitalité.. Elle prit du gel douche dans ses mains s’approcha de moi pour déposer un baiser sur mes lèvres et commença à me savonner le torse..merché : Bonjour mon chéri… Tu t’es fait plaisir dis donc d’après ce que j’ai entendu avec Nelly ! On l’entendait depuis la cuisine.. Moi : j’ai baisé la première qui passait dis je en souriant.. Puisque ma femme ce matin quand je me suis réveillé était plus dans le lit.. Merché : Je suis désolée mon chéri mais j’y suis pour rien.. Je me suis levée pour aller aux toilettes et boire un peu d’eau et j’allais te rejoindre dans le lit pour m’occuper de toi. Et alors que j’étais dans la cuisine hervé est arrivé tout de suite après moi.. moi : D’accord.. Donc tu t’es dis que pour ce premier jour de vacance tous ensemble en famille il valait mieux te faire baiser par ton gendre que par ton mari.. !!Ma femelle me savonnait le torse et le ventre en levant les yeux vers moi avec un regard attendrissant… je la sentais venir.. Merché : Chéri.. Il bandait.. Si tu avais vu dans quel état il était…moi : Oui bien sur.. tu pouvais pas le laisser dans cet état.. Une belle mère ne laisse pas son gendre avec la queue bandée.. Surtout son gendre préféré n’est ce pas. ? Merché : Chéri.. On s’est toujours bien entendu avec Hervé tu le sais mon amour. Je sais pas pourquoi je préfère Hervé à Julien.. Toi c’est bien pareil avec Nelly non. ? Tu as une relation « spéciale » avec elle et depuis qu’elle est toute jeune.. Moi : Tu le préfère parcequ’il te baise bien plus souvent que Julien voilà.. Si c’était le contraire tu préférerais Julien…Merché : Peut être oui.. Mais quand Hervé me prend je t’assure chéri que je ressens vraiment qu’il adore ça alors que Julien.. ben.. C’est pas pareil.. On sent qu’il préfère les femmes plus jeunes.Et pour en revenir à hervé mon chéri, j’allais le laisser parce que je pensais qu’il allait retourner dans la chambre baiser nelly.. Mais.. mais il s’est collé dans mon dos et il a commencé à me chauffer quoi.. J’ai même pas eu le temps de le prendre en bouche.. Il était tellement pressé de me prendre.. Mais tu nous a vu alors ?Moi : Bien sur que je vous ai vu.. Comme tu revenais pas je me suis levé et je l’ai vu te défoncer contre la petite table dans la cuisine.. merché : Ah d’accord.. je savais pas que tu nous avais vu… Et cela t’a plu mon amour. ? Tu as aimé voir ta petite femme se faire prendre par son gendre. ? dit elle en me regardant avec des yeux rieurs et elle se colla contre moi en prenant ma queue au repos dans sa main pleine de savon et elle commença à me branler..merché : Mais je vais me faire pardonner mon chéri.. moi : pas maintenant non chérie.. Je vais aller faire un footing là.. C’est le premier jour des vacances et je veux pas me laisser trop aller avec tout ce qu’on va manger et boire tous ensemble..Ma salope se frottait de plus en plus contre moi en serrant plus fort dans sa main ma queue qui bandait toujours pas.. Sa tête étant juste a bonne hauteur de mon torse poilu elle commença a me mordiller le téton droit.. merché : Hummm.. Chéri.. j’ai envie de ta queue là.. humm.. Une bonne baise sous la douche mon chéri.. Moi : je viens de te dire quoi. ? Que j’allais courir… alors non je te baiserais pas maintenant..Merché : C’est pas sympa de ta part.. Et comme elle venait de comprendre que je craquerais pas, elle s’écarta de moi et commença à se savonner toute seule.. !! Mais y a pas de problème.. je vois que tu préfères plus baiser la fille que la mère.. dit elle sur un ton de plaisanterie pour me provoquer..Moi : fais attention à ce que tu dis ok.. ? C’est les vacances et on est tous ensemble en famille. On est tous là pour passer 15 super jours. On baise qui on veut, comme on veut et quand on veut.. C’est 15 jours de liberté totale et pas de prise de tête.Merché : oui bien sur mon chéri. Excuse moi.. J’ai pas dis ça sérieusement enfin.. On est toutes là pour prendre un maximum de plaisir et satisfaire toutes vos envies. On sait où est notre place mon amour.. T’en fais pas.. Je m’excuse chéri.Et elle revenait se coller contre moi en levant son petit visage pour moi.. Elle entrouvrait ses lèvres fines bien dessinées et pointait sa petite langue.. Je baissais le visage et l’embrassait à pleine bouche.. Ma langue épaisse fouillait sa petite bouche dans tous les sens. Sa petite langue essayait de résister et ne savait plus comment tourner.. Je sentis a nouveau sa main illegal bahis sur ma queue qui a eu a ce moment là un sursaut d’excitation. Moi : Allez je vais au sport..Merché ; Dommage mon chéri.. dit elle en rigolant.. Tu perds l’occasion d’utiliser ta femelle comme tu en aurais eu envie… hi,hi..Moi : On verra ça plus tard..Je sortais de la douche et enfilais un short et un tee shirt et mes basket et filais courir sur les sentiers extérieurs..En courant je pouvais pas m’empêcher de penser à ces 15 jours de vacances qui allaient vraiment être très très chaud pour tous le monde. Vivre pendant 15 jours à poil et profiter du soleil. Cela allait vraiment faire du bien à tous de nous retrouver entre nous et encore plus resserrer les liens familiaux.. Lorsque je rentrais de mon footing vers 11H00 il n’y avait personne dans la maison qui paraissait vide. J’entendais des voix vers la piscine qui se trouvait dans le grand jardin devant la terrasse abritée. J’avais eu de la chance de trouver cette superbe maison avec 4 grandes chambres, isolée dans l’arrière pays.. Je filais à nouveau prendre une douche bien fraîche puis nu comme un vers allait dans la cuisine me préparer un petit déj léger. Enfin que cela faisait du bien d’être à poil sans avoir aucune gêne vis à vis de son entourage.. A 56 ans j’étais toujours sportif et faisait attention à moi. J’avais un très léger embonpoint mais qui ne me déplaisait pas. Très poilu sur le torse, le ventre et les jambes je m’étais épilé comme d’habitude tout autour du sexe, bourses comprise et jusqu’à l’anus. J’aimais bien ce contraste entre les poils de mon corps et cette partie totalement imberbe et douce comme une peau de bébé.. J’avais mis après ma douche mon cockring en acier blanc juste en dessous de mes bourses.. Il mettait bien en valeur ma queue et mes couilles et faut bien l’avouer rendait mes érections un peu plus impressionnantes bien que je n’avais pas à me plaindre de ce côté là. Merci papa et maman.. Mon engin au repos n’était pas dans ce qu’on appelle la moyenne des français, mais attention je dis bien au repos.. Mais dès que je bandais, l’engin atteignait les 20 cm et j’étais plutôt fier de la façon dont j’arrivais à faire couiner les salopes que je baisais..Alors que j’étais debout devant l’ilôt central en train de me préparer un jus d’orange, j’entendis un bruit de talon venant de la terrasse…Elodie : Coucou papounet.. !!Ma fille de 30 ans, que j’avais eu d’un précédent mariage, chercheuse dans le milieu de la cosmétique avait rejoins notre famille recomposée libertine depuis qu’elle avait eu 22 ans. Fille unique, elle considérait nelly et sandrine comme des sœurs et étaient très proches d’elles ainsi que de sa belle mère merché. Elo : Ca y est papa tu as terminé ton sport. ? Elle était totalement nue avec seulement aux pieds des bottines d’été très légère de couleur blanche avec des talons de 10 cm.. Elle se serra contre moi pour me déposer un tendre bisou dans le cou en passant son bras gauche dans mon dos.. Le première chose que je « senti » fût son odeur corporel légère, fruité et fraîche puis ses seins fermes contre mon bras droit et puis son bassin contre ma hanche droite. Avec ses 8 cm de talon elle était presque aussi grande que moi.. Je passais moi aussi mon bras droit dans son dos et posais ma main droite sur sa hanche droite.. Elle passa mon bras droit autour de mon ventre et se lova contre moi plus fermement et tendrement.. Elo : Humm… tu m’as manqué papounet… Je déposais un léger baiser dans ses cheveux sur le haut de sa tête en me disant que j’avais quand même de la chance d’avoir une fille aussi belle. Des cheveux raides blond cendré très clair qui lui arrivait légèrement en dessous des épaules, 1M69 pour 52 kg, des seins hauts perchés et fermes en forme de poire, une taille fine avec un ventre plat et des abdos bien dessinés par le fitness qu’elle pratiquait assidûment. Un magnifique petit cul avec des fesses rondes et fermes.. Et totalement libérée sexuellement.. Que demandé de mieux pour un père.. Je tenais mon verre de jus d’orange dans ma main gauche pendant que ma main droite caressait doucement sa hanche et le creux de ses reins..Moi : Toi aussi ma chérie… En tout cas tu es superbe toute bronzée déjà…elo : C’est grâce aux vacances en Corse avec mitch que j’ai passé avant de venir vers vous.. Un bronzage intégral pour mon papounet d’amour… et elle m’embrassa a nouveau dans le cou en rigolant.. !!Moi : Il arrive quand déjà ton mec. ??Mitch était avec ma fille depuis déjà 5 ou 6 mois. Il était plus âgé qu’elle. Il avait 46 ans et ils s’était rencontrés sur un site de rencontre et lui aussi avait de suite adhéré à notre manière de vivre en famille..élo : d’après ce qu’il m’a dit hier au tél dans 2 jours papounet.. Tout en buvant mon jus d’orange, je sentais sa main gauche qui caressait très légèrement mes fesses et sa main droite commençais à caresser doucement les poils de mon ventre..moi : Viens ma puce on va se mettre sur la terrasse.. On verra les autres dehors…elo : Oui d’accord papounet..Et nous marchâmes l’un contre l’autre jusque sur la terrasse à l’ombre de la vigne qui passait en hauteur..Moi : Humm… putain mais qu’on est bien là.. dis je en prenant un grand bol d’air…Elo : C’est vrai oui papounet.. Tu sais je pensais pas pouvoir venir passer les vacances avec vous vu mon travail..moi : Mais tu as pu venir et mitch va bientôt nous rejoindre.. Ma main droite caressait doucement le haut de sa fesse droite et je sentais sa main gauche illegal bahis siteleri qui toujours légèrement me caressait le haut de la raie de mes fesse.. a main droite elle me caressait toujours le ventre en descendant plus bas vers mon pubis.. moi : Et comment cela se passe avec Mitch. ? Tu es heureuse. ?Elo : Ca va papounet oui.. il est gentil, très attentionné. Tout va bien quand on est ensemble mais tu me connais papounet je peux pas encore vivre tout le temps avec un mec quoi.. je suis trop indépendante.. Moi : Et sexuellement ? Elo : Très très actif papounet me dit elle en riant.. Quand on est ensemble il me baise très très souvent.. moi : Normal ça avec une différence d’âge de 16 ans… il doit bander à longueur de journée…Elo : Aucun souci avec ça papa oui.. mais… Tu sais qu’il veut surtout une femme soumise… et moi je suis pas trop comme ça.. De temps en temps je joue ce qu’il a envie mais bon.. au bout d’un moment ça m’excite plus.. Moi : Il a pas changé avec ça. ?Elo : non.. Si je l’écoutais il voudrais que je sois sa chienne tout le temps quoi.. Avec tenue et collier.. enfin tu vois le truc.. Il veut une femelle très soumise sexuellement quoi.. Alors que je regardais plus loin les autres autour de la piscine e qu’elle me parlait doucement avec sa tête posée sur mon épaule gauche, je sentais sa main qui descendait plus bas et commençait a effleurer mon cockring en acier.Elo : J’adore quand tu mets ton cockring papa.. Je trouve que c’est hyper excitant pour un homme.. Ca met bien en valeur ton « paquet » papounet.. bien que tu en a pas besoin.. hi,hi.. Et en me disant ça elle me mordille le lobe de mon oreille droite et sa main droite commence a caresser du bout des ongles le dessus de ma queue encore au repos..J’en profitais de mon côté pour glisser ma main droite entre ses fesses fermes et caresser gentiment aussi le début de sa raie…Moi : Et cette nuit ? Tu as passé la nuit avec qui.. ? J’ai pas trop fait attention..elo : J’étais avec christophe papounet.. moi : Tu as pu dormir. ? Vu que cela faisait plusieurs semaines que tu l’avais pas vu. ?Elo : A 01H00 du matin il baissait pavillon papa… hi,hi.. Mais y a rien a dire tu sais.. il a été performant. Il s’est bien occupé de ta fille adorée mon papounet d’amour.. humm… tu es en train de prendre de la vigueur dis donc..On baissait tous les deux en même temps les yeux sur sa main qui caressait ma queue qui grossissait à vue d’oeil.. Je sentais déjà l’effet du cockring qui retenait le sang dans ma queue.. les veines commençaient a bien gonfler.. La queue devenait très dure, épaisse, lourde…Moi : je suppose qu’il t’a sodomisée plusieurs fois.. ?Elo : Il a même commencé tout de suite par mes fesses.. Moi : Il a toujours adoré ton cul ma chérie..Elo : Et pas que le mien papounet.. Les culs de toutes les femmes… Mais je trouve que celle qu’il sodomise le plus c’est merché papa.. Il adore sodomiser sa mère.. Moi : Je suppose comme tous les gamins qui pourraient enculer leur mère.. Elo : Ahh je sais pas ça.. je suis pas un mec moi.. j’ai pas une bite entre les cuisses.. hi,hi.. Sa main était devenue plus ferme sur ma queue qui bandait maintenant à fond et elle me la branlait lentement, doucement en décalottant bien à fond le gland épais à chaque fois..Elo : Mais tu vois papa.. Toi aussi tu es un fana des culs d’accord.. tu adores ça nous sodomiser.. mais toi tu le fais pas de la même façon que lui.. enfin.. moi perso je ressens pas la même chose quoi… lui il fait ça presque méchamment quoi.. comme si il se vengeait de quelque chose quand il sodomise une nana.. tu comprends ce que je veux dire. ? Moi : Pourtant iil me semble que quand je vous sodomise je le fais aussi puissament que lui..Elo : Je vais meme te dire que tu es plus puissant que lui papa.. Mais on ressent le plaisir dans ta façon de nous sodomiser comme ça.. Alors que lui, je ressens l’envie de faire mal quoi.. mais bon je me trompe peut être papounet… Moi : J’en parlerais aux filles et ma sa mère pour voir si elles ressentent la meme chose que toi oui.. Tout en discutant de cela ma man s’était glissée entre les fesses de ma chérie et je lui caressait gentiment l’anus avec mon index.. Elle ondulait lentement du bassin contre moi frottant son ventre et son pubis contre ma hanche droite.Je bandais comme un âne dans la main de ma gamine Elo : Humm…. Je crois que je vais être obligé de satisfaire l’énorme envie du « patriarche » de la famille… hi,hi.. Le « patriarche » bande comme un âne dans la main de sa fille.. hi,hi…Moi : Arrête de m’appeler comme ça enfin.. Tu donnes aussi cette habitude aux filles.. Elo : Moi je trouve que ce surnom te va bien papounet… C’est vrai tu es le « patriarche » d’une famille de dépravés… Tu es le plus âgé… C’est toi qui prend les décisions pour la famille.. C’est toi qui a la plus grosse bite… et c’est toi qui nous baise le mieux.. . Et c’est surtout grâce à toi que cette famille est devenue ce qu’elle est.. donc oui tu es le « patriarche ».. Et comme le « patriarche » bande à mort là dans ma main.. je dois donc le satisfaire… Elle me mordilla l’oreille et je senti sa langue pointue lécher l’intérieur de mon oreille.. Puis elle se laissa glisser le long de ma cuisse pour se placer devant moi accroupie sur ses talons.. Ma queue bandante et droite comme un « I » le long de mon ventre était à hauteur de son visage. Elle posa chacune de ses mains sur mes cuisses et s’amusa a me griffer les cuisses avec ses ongles.. Elle dévora des yeux ma bite puis canlı bahis siteleri leva ceux -ci vers moi en souriant.. Elo : 4 mots papa.. Seulement 4 mots pour la décrire… « énorme… puissante… lourde… veinée… « Et toujours en me griffant les cuisses avec ses ongles et en me fixant dans les yeux, elle ouvrit en grand sa bouche et ses lèvres se refermèrent avec tendresse autour de la base de mon gland violacé avec un long gémissement de plaisir.. Je senti de suite la douceur de ses lèvres et la chaleur de sa bouche. Ses yeux prirent une expression d’abandon total au plaisir de prendre en bouche mon gland.. Elle me fixait en gémissant et en têtant doucement mon gros gland comme si elle têtait une sucette de bébé. !! Ses joues se creusaient à l’extrême a chaque succion.. elo : Hummfrr.. hummfrr.. hummrr.. humfrr.. hummfrr…Moi : Ouurff.. putain…. Alors ça c’est de la prise en bouche dis je dans un souffle tout en posant mon verre vide sur la table..Elle ouvrit la bouche et relâcha mon gland toujours en me fixant dans les yeux..Elo : Je sais ce que mon papounet d’amour adore.. Tu m’as toujours dis que sans les mains c’était meilleur.. hi,hi… Et elle glissa son visage vers mes couilles que sa langue pointue commencèrent à lécher une a une.. puis elle en goba une.. puis l’autre… Ses mains caressaient l’arrière de mes cuisses et mes fesses en meme temps… elo : J’adore vraiment ce cockring… C’est comme si ta bite et tes couilles papa étaient séparées de ton corps.. moi : Tu parles trop là.. Tu t’occupe pas de ton « patriarche » comme tu le devrais… Reprend la place qui est la tienne quand tu es à mes pieds….Elo : Papa.. tu es un salaud… mais j’aime ça…dit elle dans un souffle… et la bouche grande ouverte elle reprit mon gland dans sa bouche et avala ma bite jusqu’à la moitié. Ses jolies lèvres enserraient bien ma bite et elle s’appliquait du mieux qu’elle pouvait pour me donner du plaisir. Elle levait les yeux de temps en temps vers moi pour voir comment je réagissait puis les refermais et s’activait avec tendresse, amour et excitation sur ma verge énorme..Elo : Hummfrr… hummmfrr… humfrr… hummfrr… !!Sa tête allait et venait sur ma queue épaisse et à chaque fois que sa bouche arrivait à mon gland elle laissait « traîner » ses dents très légèrement dessus avant de replonger et de resserrer ses lèvres autour de la bite.. Elle utilisait cette technique de « frottage » des dents sur le gland hypersensible quand elle voulait faire gicler rapidement le mec qu’elle suçait.. La sensation de chaleur de sa bouche sur le gland après que ses dents l’ai légèrement « frotté » était imparable pour celui qui était trop excité.. Ajoutez y les gémissements qu’elle lâchait à chaque fois qu’elle reprenait votre bite en bouche comme si on la baisait et là le mec se lâchait à grandes giclées dans sa bouche…moi : Toi tu as vraiment envie de jus rapidement..Elo : Moi papa. ?? nooonn… !! dit elle en souriant… Qu’est ce qui te fait dire ça enfin. ?? hi,hi.. Et elle reprit mon gland en bouche avec de véritables yeux de salope.. Là elle se remit à me têter très fort le gland et en même temps avec le bout de sa langue titiller mon méat.. Ma queue arrêtait pas de tressauter dans sa bouche.. Elle était devenue hyper sensible du fait qu’elles oit gorgée de sang avec le cockring…Avec ma main gauche j’attrapais ses cheveux détachés à l’arrière de sa tête et commençait à lui baiser un peu plus puissament la bouche. Il fallait que je reprenne les choses en main sinon cette jeune salope allait vraiment arriver à ses fins.. C’est maintenant moi qui rythmait la pénétration de ma queue dans sa bouche et le rythme de sa tête.. Moi : Ouvre plus grand.. allez.. plus grand… !!Elo : Rhe fait che khe che peu papa… me dit elle avec ma queue en bouche.. Elle leva ses yeux vers moi et ouvrit plus grand ses machoires… Elle avait reposé ses deux mains sur mes cuisses.. Lui tenant fermement sa tête, je lui enfonçait plus loin ma bite bandante en bouche à un rythme tranquille pour bien profiter de la sensation de mon gland qui touchait a chaque fois le fond de sa gorge.. Sa main droite me caressait les couilles et avec sa main gauche elles se travaillait son téton gauche qui étaient tendu a fond.. Je sentais petit a petit qu’elle détendait sa nuque et ses épaules. Elle s’habituait à prendre ma bite loin en bouche tout en respirant par le nez.. Tout à coup j’entendis un téléphone portable sonner sur la table à côté de nous. C’était celui de ma fille.. Tout en continuant de lui baiser gentiment la bouche, j’attrapais son portable et lui montrait l’écran sur lequel il était indiqué « Sabine travail »… En prenant appui sur ses mains posées sur mes cuisses elle repoussa sa tête en arrière pour que ma bite sorte de sa bouche…elo : Bon sang papounet.. J’ai oublié que j’avais programmé une réunion en télé travaiL…Et elle se mettait debout en essuyant sa bouche avec son avant bras…Elo : Je suis désolée papounet.. Faut que je la rappelle de suite. C’est important. Elle posa ses yeux sur ma bite hyper bandée, énorme….Elo : Je suis vraiment désolée.. je te jure que je saurais me faire pardonner papounet.. tu auras pas à le regretter… et elle se jeta à mon cou en se serrant contre moi pour m’embrasser à pleine bouche.. Sa langue agile fouilla ma bouche dans tous les sens pendant qu’elle ondulait du bassin contre moi..elo : Faut que j’y aille.. je vais dans le petit bureau avec mon PC je serai tranquille.. A tout l’heure papounet…Et elle se dirigeat très rapidement sur ces hauts talons vers la cuisine.. Son sublime cul bronzé ondulant de gauche a droite…moi pensif : (Je te jure que je vais me rattrapper ouai.. Ca c’est certain.. )Je me dirigeais alors vers la piscine avec la bite bandante, fier de mon érection….A SUIVRE

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın