je n’aimais pas l’hôpital

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

je n’aimais pas l’hôpitalJe n’ai jamais aimé me rendre dans les hôpitaux, ces endroits où l’on vous fait pléthore d’examens et de piqûres m’ont toujours rebuté. Il est certains que l’on s’y rend rarement avec plaisir mais quand il faut on n’a pas le choix.Et ce jour là je ne l’ai pas eu. Je me promenais tranquillement en ville quand en traversant dans les passages protégés je fût renversé par une voiture, celle-ci avait grillé le feu rouge pour me percuter violemment. J’appris plus tard que ce connard de conducteur était en retard et avait transgressé la plus élémentaire des règles de conduite afin de ne pas louper le début du match de foot.Je me souviens avoir été projeté au loin, avoir roulé et…plus rien , le trou noir.À mon réveil je me trouvais dans une chambre d’hôpital, d’un blanc immaculé spectral qui me mettais mal à l’aise. Ma tête était lourde et ma vue brouillée ne me permettait que de distinguer les formes de ce qui m’entourait.Au bout d’une heure la porte s’ouvre, un voix douce me parvient-bonjour, je vois que notre marmotte est sortie de son hibernation-hein ? Que voulez-vous dire ?-juste que nous attendions avec impatience votre réveil. Cela fait trois semaines que vous êtes ici.-où suis-je ?-à l’hôpital Magdalena.J’essaye muğla escort de me redresser mais mes forces m’abandonne. Je sens sa main se poser contre ma poitrine et une autre dans mon dos, avec grande délicatesse l’infirmière m’aide à me repositionner.-doucement, doucement, vous n’êtes nourri depuis votre arrivée que par perfusion, d’ici peut vous retrouverez vos forces.-merci, mais qu’est-ce que j’ai ?-de la chance, malgré la v******e du choc vous n’avez rien eu de cassé, juste de nombreuses contusions et….vous êtes tombé dans le c***. D’ailleurs vous allez pouvoir nous rendre un grand service, on n’a pas trouvé vos papiers d’identité, comment vous appelez-vous ?-oui une grande chance, je m’appelle ….. je m’appelle….oh non-ce n’est pas grave si vous ne vous souvenez pas, l’amnésie est très fréquente après un choc à la tête, ça reviendra. Je m’appelle Sandrine, je suis votre infirmière depuis votre arrivée.-….-oui, je m’occupe de vos soins selon les instructions du Docteur Layette. Je venais changer votre perfusion et faire votre toilette.-ma ? Toilette ?-et oui ! Il faut bien être propre tout de même. Je vous ai rasé et nettoyé.Je passe ma main sur mon visage, plus de barbe, ma peau est légèrement rugueuse.-bon, muğla escort bayan ce n’est pas tout ça, mais j’ai du travail.Sandrine enlève la perfusion.-voilà, maintenant vous pourrez manger du solide. Je vais chercher un fauteuil de douche pour vous laver, se sera plus simple pour la douche et ça me changera des lingettes.-vous allez me voir tout…-nu ? Oui, ne soyez pas gêné, j’ai l’habitude.-ce ne sont pas des aides soignants qui…-pas dans ce service .Je vois la silhouette fantomatique disparaître pour revenir aussitôt poussant un objet.Elle ferme la porte et appuie sur un bouton, un voyant rouge apparaît.-voilà, comme ça on ne sera pas dérangé.-ça me dérange que…je ne peux pas me laver tout seul ?-vous êtes trop faible, demain peut-être, ou plus tard, on verra.-ma vision est trouble, je ne perçois que des formes…-ça sera plus simple pour vous. Allez, je vais vous aider à vous déshabiller puis je vous installerai sur la chaise roulante de douche.-mais…-ne faites pas l’enfant.L’infirmière enlève le drap qui me couvre, puis avec habileté et efficacité elle détache la chemise et la pose au pied du lit, me voilà dans le plus simple appareil.Fermement et avec grande assurance elle me redresse et escort muğla me fait m’asseoir sur la chaise.Bruit de plastique, je tourne ma tête, un corps bleu. Sabrina s’est couverte d’un habit jetable de protection.Je souris.-je vois que votre vue ne vous fait pas si défaut que ça-je perçois les formes et les couleurs, et là vous me faîtes penser à la schtroumpfette.-charmant (rire) on ne me l’avait jamais faite celle là.Elle pousse la chaise et me fait entrer dans la salle de douche.Sandrine tourne le bouton et l’eau chaude coule sur moi, douce et agréable chaleur, je me sens revivre.Elle me shampouine, je ne suis tout de même pas à l’aise.Puis c’est le savonnage, munie de gants en latex bleu elle frotte ma peau.Quand vient le ventre et les cuisses, mon corps réagit et j’essaye de me contrôler mais en vain, mon sexe entre en érection.Je pose mes mains pour la cacher.-tut tut, je dois vous laver-oui mais j’ai un petit problème…-petit problème devient grand (rire), il n’y a pas de soucie à vous faire schtoumpfe embarassé, c’est fréquent chez les patients et je ne m’arrête pas à ça.Faisant fi de la situation elle me lave entièrement, je suis très gêné et apparemment ça l’amuse. Elle enlève ses gants, je sens sa peau glisser sur la mienne…j’essaye de penser à autre chose « elle ne fait que son travail, 1+1 2 2+2 4 4+4 8……tenir tenir….. »Une fois rincée, elle me sèche et me met une chemise propre.Bien installé dans mon lit je vois sa silhouette disparaître.suite sur mon site

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın