Marie main(s) aux fesses

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

Marie main(s) aux fessesMarie main(s) aux fessesMarie aime me caresser les fesses. La première fois que cela se produisit j’étais adossé au chambranle de la porte séparant la salle de repos du personnel et le couloir menant aux bureaux. Je discutais avec des collègues tout en matant les grosses fesses de Gabrielle, l’une de nos collègues, qui était vautrée dans un fauteuil.Je n’avais entendu aucun bruit de porte ni de pas dans le couloir avant de sentir une main se poser sur ma fesse gauche, mais sachant qu’il n’y avait que Marie dans l’un des bureaux je fis comme si de rien n’était et me retournais pour vérifier que c’était bien elle. Marie se tenait légèrement en retrait sur ma gauche et regardait nos collègues tout en me caressant la fesse.Elle me souriait, m’invitant du regard à la laisser continuer son petit jeu. Peu farouche moi-même je posais ma main gauche sur sa fesse droite et y appliquais une pression d’abord légère puis un peu plus forte au fur et à mesure que ma main s’approchait de son anus. Arrivé à ce point, j’appuyais plus fort mon pouce sur sa rondelle, au travers de son jean, et mes autres doigts se frottaient sur sa vulve.Les yeux de Marie se mirent à briller de plaisir et elle tendit les fesses pour m’inviter à continuer. istanbul escort Sa main se glissa plus avant entre mes jambes, jusque sur mes testicules. Lentement je retirais ma main de son entre-jambe et la fit remonter vers la ceinture de son jean puis la glissais sous sa culotte et lui pétrissais une fesse.Sans se soucier qu’une nos collègues puissent nous voir, elle écarta légèrement les jambes pour me permettre de continuer ma progression. A nouveau je laissais mon pouce sur son anus et pivotais la main pour que mes doigts puissent se poser sur sa vulve. Marie était tellement excitée que son anus était ouvert et mon pouce y entra très facilement, sa vulve était déjà trempée et mes doigts y glissèrent facilement à la recherche de son clitoris.Sachant que nous ne pourrions pas continuer comme cela avant que quelqu’un ne s’aperçoive de ce que nous faisions, je me penchais et lui dis tout bas à l’oreille :- Va aux toilettes et enlève ta culotte. Frotte-la sur ta chatte pour qu’elle s’imprègne bien de ta mouille. Quand tu reviendras tu la mettras dans ma poche.Me laissant à peine le temps d’enlever ma main de son cul et sans même me répondre elle se dirigea avcılar escort vers les toilettes et s’y enferma. Malgré le bruit des conversations des collègues, j’entendis parfaitement la fermeture éclair de son jean s’ouvrir et le bruit du frottement du tissus qui glissait sur ses jambes tandis qu’elle le baissait. Quelques secondes plus tard je l’entendis uriner, remonter son jean et tirer la chasse d’eau.Sortant des toilettes elle alla se servir un café en se comportant comme-ci de rien n’était et entama une conversation avec une collègue. Sans hausser la voix, elle m’appela pour qu’à mon tour j’entre dans la conversation. Elle attendit quelques minutes que la conversation soit relancée et que j’y participe activement avant mettre sa culotte dans la poche arrière de mon jean. Profitant de la sonnerie du téléphone de garde elle reparti dans le bureau et répondit aux questions de son interlocuteur.Ayant laissé la porte ouverte nous entendîmes toute la conversation avec un de nos clients dont j’avais la charge. Elle ne fut pas longue à me demander de venir dans le bureau et de fermer la porte derrière moi. Le bureau n’ayant aucune vitre donnant sur le couloir ou la salle de repos nous y étions şirinevler escort ainsi à l’abri des regards et, dès que la conversation téléphonique serait terminée, plus personne ne pourrait entendre ce que nous nous dirions.Elle prit cependant un peu d’avance sur cette échéance en dégrafant son jean et en ouvrant la fermeture éclair, me laissant voir sa toison pubienne. La laissant poursuivre son dialogue avec notre client je m’avançais et posais la main sur son bas ventre et commençais à la caresser doucement. Elle se leva lorsque la conversation pris fin et me pris dans ses bras.Tout en l’embrassant je continuais à la branler, enfonçant mes doigts plus profondément dans sa chatte d’une main et lui caressant la rondelle de l’autre. De son côté elle me déboutonna, baissa mon pantalon puis mon slip et se mit à me masturber.Nous continuâmes comme cela jusqu’à ce que le téléphone sonne à nouveau. Retournant à son bureau pour décrocher elle se reboutonna, mettant ainsi fin nos caresses. Je me rhabillais moi aussi puis pris la culotte dans la poche de mon jean et me la mis sous le nez pour la renifler ostensiblement devant Marie qui parlait à un client.Ayant raccroché le téléphone elle se leva à nouveau et me pris la culotte des mains pour la remettre dans la poche de mon pantalon et me donna une petite tape sur les fesses tout en me disant à l’oreille :- Cochon ! Tu pourras penser à moi ce soir et te branler…Quelqu’un frappa à la porte, nous forçant à nous séparer et ce fut tout pour ce jour, mais il y eut bien d’autre fois où nous pûmes recommencer à nous caresser de cette façon.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın