Pain Brioché (Peggy Laura)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bdsm

Pain Brioché (Peggy Laura)Dawn essayait de me convaincre à rester plus de 10 jours chez elle. Dans le but de créer de huit à dix chansons ensemble. Mais j’aimais mon travail et mon mode de vie était assez satisfaisant à l’extérieur de Montréal. Alors je lui conseillais plutôt de profiter de ma présence au maximum. Car il ne me restait seulement que cinq jours de vacances avec elle. Pour finalement trouver une solution à ce dilemme et me proposer de venir chez moi un moment donné. Puis de réaliser ses chansons seulement avec une guitare puis une voix. Et peut-être même de les enregistrer de cette façon. Sans pour autant faire la tourné des bars après. Elle allait s’arranger en temps et lieu avec son band pour en faire une mouture plus complète…Dawn – You need to see my protograh Laura and my manager Peggy…They will talking about contract with you…J’étais au restaurant en compagnie de Laura sa photographe de tournée puis Peggy sa gérante. Qui essayaient de me convaincre de devenir le guitariste régulier de Dawn. Et ainsi pouvoir faire des prestations avec elle. Mais ma décision était déjà prise. À moins qu’à sa future visite dans mon patelin. Dawn me propose des arguments indiscutables. J’allais continuer ma vie de disquaire indépendant et laisser parler mon talent à l’abris des regards. Sans pour autant la remercier de m’avoir fait vivre cette expérience musicale inattendue. Je savais que les deux madames n’étaient pas juste là pour négocier. Elles avaient fort probablement envie de faire l’amour avec moi. Si Dawn et Patricia était des neuf sur dix physiquement. Peggy et Laura en étaient des six ou des sept sans pour autant être déplaisantes. Peggy était une dame célibataire sans enfant de 58 ans. Femme d’affaire hors pair. Aux yeux bruns et aux cheveux akdeniz escort noirs. Un peu plus petite que moi mesurant 5 pieds 3 pouces. Mince avec des petits seins mous. De personnalité joviale et directe. Elle savait négocier puis argumenter. Dawn m’avait prévenue qu’elle aimait coucher avec certains de ses clients si ils étaient plus jeune qu’elle. Pour la plupart de race noir. Dans le but de conclure une entente ou bien seulement s’amuser. Elle portait un chandail puis un pantalon blanc. Laura était elle aussi célibataire et sans enfant. Châtaine aux yeux verts avec un ventre rebondi. Âgée de 55 ans avec apparemment un petit problème lié d’alcool. Sa poitrine puis son fessier était dodus. En plus d’avoir les épaules larges. Elle mesurait 5 pieds 5 pouces et ne semblait pas avoir vraiment la cote avec la gente masculine. Elle portait une camisole noire puis une longue jupe blanche. Sa sandale droite enlevé. Elle me faisait tout doucement du pied vers l’entrejambe sous la table.Peggy dégustait du ris de veau au whiskey à l’érable comme entrée. Puis une darne de saumon comme plat principal. Laura mangeait une macreuse de boeuf avec une sauce aux trois poivres. Puis des calamars frits comme entrée. Moi j’y allait pour une pizza au pepperoni et au fromage. En plus de prendre une soupe à l’oignon gratiné. On discutait en buvant quelques verres alcoolisés. Les messages subliminales sexuels assez fréquents venant des deux dames durant la conversation. Elles avaient un regard complice et charmeur. Pour finalement me proposer de passer le reste de la soirée au domicile de Peggy. Dans le but naturellement de nous accoupler en trio. La madame avait une belle maison à un étage. Il y avait même une batterie située dans un coin du salon pour mezitli escort ses invités musiciens…Peggy – One more drink together…And after we smoke a joint…Laura avait laissé tomber sa jupe au sol et Peggy son pantalon. Pour ainsi laisser apparaître une petite culotte noire puis une bleu marin. Avec deux pubis au premier regard velus. Un joint de deux grammes de marijuana roulé puis fumé. Avec la musique de Neil Young, Bob Marley, Sean Phillips, Chuck Berry et Willie Nelson en sourdine comme trame sonore. Peggy jouait de la batterie même si elle n’était pas très bonne. Avec ses cuisses ouvertes pour attirer mes regards. Laura était debout collée contre mon flanc. Avec son bras droit qui enlaçait mon corps en se dandinant au son de la musique. Les deux femmes me tournoyaient autour 15 minutes plus tard en dansant pour ensuite me déshabiller. Elles étaient apparemment prêtes à venir s’accoupler…Peggy – My room is right there…Laura have his camera with her…Laura ne portait que sa petite culotte noire dans la chambre assortie de son appareil photo. J’étais complètement nu sur le rebord du lit à embrasser Peggy. Puis lui prendre un sein et l’embrasser à son tour. Avec ma main droite dirigée vers sa petite culotte puis son entrejambe extrêmement velu et mouillé. Elle aimait le sexe fait de façon douce et lente. Alors je devais m’attendre à l’entreprendre de longs préliminaires. Qui pouvaient durer de vingt à trente minutes…Peggy – Slowly…We have all night to doing it…J’étais là à la pénétrer en levrette tout doucement. Sans brusquer les choses. Puis lui lécher la fente par moment et lui passer lentement deux doigts. Avec Laura debout tout près qui prenait des clichés de l’interaction. Elle voulait qu’on fasse l’amour comme yenişehir escort des escargots. Alors j’y allait le plus lentement possible dans sa fente baveuse de mouille. Avec la petite culotte noire de Laura complètement mouillée. Leurs parfums vaginales étaient tout à fait sublime. Pendant que Peggy me chevauchait d’un rythme très lent. Laura se déplaçait la poitrine dénudée pour nous photographier dans le meilleur angle possible. Elle avait fort probablement hâte de passer à l’action elle aussi…Laura – It’s my turn…You can take the camera if you want Peg…Laura prenait le relais dans une position cavalière. Plus rapide à l’intrusion et plus vive que sa frangine. Ma tige baignait dans sa vulve chaude comme une brioche qui venait tout juste de sortir du four. Avec sa cyprine visqueuse qui faisait des sons mouillés. Laura faisait grincer les ressorts du lit et semblait ne pas l’avoir fait depuis longtemps. Pendant que Peggy nous regardait assise dans son fauteuil. En fumant une cigarette et en se déliant tout doucement les lèvres vaginales avec ses doigts fins. Laura s’était retirés puis relevée. Elle voulait se faire entreprendre durement sur le bureau…Laura – Come on…Fuck my pussy hard…Je fourrais debout Laura d’une cadence soutenue vers l’arrière. Avec ses grosses hanches, son ventre rebondi puis sa grosse paire de seins tombants touchés de mes mains. Laura gémissait et semblait prendre mes coups avec beaucoup de satisfaction. Pour finalement entreprendre Peggy sur un mur devant avec fougue. Elle voulait maintenant que je la fourre debout. Avec ses jambes autour de ma taille puis ses bras sur mes épaules. Ses cuisses complètement ouvertes avec mes mains dirigées vers l’intérieur de celles ci. Peggy était quand même assez légère. Pour tergiverser à sa demande vers la position du grand compas dans le lit. Avec Laura qui prenait à nouveau les clichés de l’interaction. Peggy semblait avoir beaucoup d’imagination sexuée. Elle voulait maintenant que je lui défonce la chatte…Peggy – Come on…Fuck me…Fuck me…

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın