Poupée de carrousel – Chapitre 2

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Poupée de carrousel – Chapitre 2Quelques gouttes glissaient encore sur sa peau dont la vapeur s’échappait. Enveloppée dans sa serviette trop courte, Justine tira le rideau contre sa fenêtre en constatant que la pluie avait cessé, puis se trouva honteuse. Qu’était elle en train de devenir ? Une exhibitionniste ? Probablement. Et alors ? Où était le problème ?La jeune femme laissa la serviette sur le dos d’une chaise, et ouvrit son armoire, cherchant des vêtements propres pour sortir. Elle n’avait pas mangée de la soirée et n’avait pas le cœur à faire la cuisine. Elle irait donc au fastfood au coin de la rue, ce qui ferait très bien l’affaire.Son armoire n’avait que des vêtements classiques, panoplie de la fille en apparence frigide qu’elle était. Même sa lingerie était très basique, pas de dentelle, pas de rubans, ni strings, ni tanga. Uniquement des « culottes de grand-mère » comme tuzla escort Justine les appelait. Au fond de son tiroir, elle gardait pourtant un ensemble ultra sexy qu’elle avait acheté sur internet par curiosité.Elle enfila son redresse-seins, son string ouvert et ses porte-jarretelles, puis retourna dans la salle de bain pour se maquiller. Elle n’avait qu’une petite trousse de maquillage qu’elle n’utilisait que trop rarement. Justine insista sur le rouge à lèvres et l’eyeliner après avoir noyée sa peau dans le fond de teint. Puis elle contempla son reflet. «On dirait une pute… je suis bonne quand même… » soupira-elle, se cambrant de façon à gonfler ses fesses.Elle continua de s’habiller. Un petit haut si fin qu’il laissait deviner la forme de ses tétons, et une jupe suffisamment courte pour laisser apparaître aux yeux de tous le bas des sangles de ses porte-jarretelles.« escort tuzla Je ne suis jamais sorti comme ça… et si on me reconnaît ? Si je tombe sur quelqu’un qui me connaît ? Qu’est ce que je pourrais dire ? »Elle s’arrêta un moment, puis fouilla dans sa penderie, et dénicha une vieille perruque blonde qui lui avait servit a une soirée déguisée durant son adolescence.« Voilà… Personne ne me reconnaitra. Je ne me reconnais même pas moi-même… »Saisissant son sac à main, elle quitta son appartement, verrouilla sa porte et sortie dans la rue.Les quelques regards inconnus dévorant ses formes l’excitait. Justine ne les connaissait pas mais elle avait déjà croisé plusieurs fois ces beaux jeunes hommes du quartier. Elle qui était d’habitude inexistante à leur yeux, ce soir elle savait qu’elle ne les laissait pas indifférents. Mille scénarios se bousculaient dans la tête de Justine, tuzla escort bayan et son string était de plus en plus trempé. Elle était surexcité d’être dans cette tenue, en public, sous le regards d’hommes qui la baiserait sur le champ s’ils le pouvait.Ses pensées divagantes , elle fut surprise de se trouver déjà devant le restaurant.Justine poussa la porte et se dirigea vers le comptoir pour passer sa commande. Ne souhaitant pas prendre plus de risques d’être découverte, elle choisit un plat à emporter, puis elle quitta les lieux.Marchant doucement dans la rue en faisant danser ses fesses pour qui voudrait bien les reluquer, une voiture s’arrêta à sa hauteur et la vitre se baissa, laissant Justine entendre une voix bien familière.« C’est combien ? »Horrifiée, Justine s’enfuit en courant jusqu’à son bloc d’appartement. Elle arracha sa perruque qu’elle jeta de rage sur le sol, et essuya ses larmes noircies par le maquillage. Heureusement, il ne semblait pas l’avoir reconnue, mais cela ne changeait pas ce qu’elle venait de découvrir. Son frère, son grand frère qu’elle adorait depuis toujours, se tapait des putes.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın