Un bon moment

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

Un bon momentJeune, j’achetais mes Playboys dans une Librairie. La libraire était une femme d’environ 40 ans, pas mal du tout : brune, yeux noisettes, cheveux longs, type italienne, peau mate, toujours en mini jupe avec un beau petit cul et aussi une belle paire de loches. La première fois que j’y suis allé, j’étais un peu gêné car elle a vite compris pourquoi je venais mais elle n’a rien dit et m’a laissé acheté le magazine. Elle a été sympa car je n’avais clairement pas l’âge requis. Je suis ensuite revenu très souvent 🙂 et chaque fois, elle souriait quand elle me voyait entrer et me diriger au fond vers les livres de culs. J’attendais toujours que la librairie soit vide et parfois, cela prenait une plombe. Elle jetait juste un oeil de mon coté en traitant les autres clients, toujours avec un grand sourire. Je me dirigeais finalement vers le comptoir, y déposais le magazine et elle, en regardant bien la nana à poil sur la couverture, me lançait juste un long regard qui voulait dire : “Profite, branle-toi bien, c’est de ton âge”.J’étais devenu un client très régulier mais ce qui était bizarre, c’est que jamais elle ne me parlait. Juste des beaux sourires et des regards agréables. Moi, tout en regardant les magazines, quand c’était possible, je la matais güvenilir canlı bahis siteleri aussi au loin, mes yeux vers ses gros seins ou vers son petit cul.Un jour, plus âgé, je me pointe comme d’habitude – c’était l’heure de la fermeture-, prend mon Playboy hors série et me dirige vers elle. Je dépose le magazine et là, elle l’ouvre et commence à le feuilleter assez lentement. Je dois hésiter quelques secondes mais je ne me laisse pas démonter ; je lui prend gentilemment des mains et lui montre quelques playmates qui me plaisent bien ; nous voilà ainsi pendant quelques minutes à commenter des nanas à poils, des petits culs, des chattes et des paires de seins ; du style : “elle est pas mal celle là et moi qui lui répond en préférer une autre” ; “Tu aimes les gros seins je suppose ?” Et moi de lui dire que j’adore ça” tout en matant aussi les siens. Je suis excité comme un fou et elle le sent bien. Elle le voit aussi à travers mon pantalon car je bande à fond. Et puis, elle referme le magazine et me laisse partir.En rentrant chez moi, clairement, ma première branlette fut pour elle. Un mix de ce que j’ai vu dans mon Playboy et de ce que j’imaginais chez elle.Il fallait absolument que j’y retourne. Toujours à la fermeture, pour être güvenilir illegal bahis siteleri tranquille. Je rentre, elle me regarde en souriant et me laisse aller au fond de la librairie. Je sens qu’elle m’observe. Il n’y a personne d’autre. Je reviens vers elle avec un Playboy, je le dépose sur le comptoir mais je n’arrive pas à sortir un mot. Je la vois alors me faire un énorme sourire et se diriger vers la porte … Et elle la ferme à clef. Elle se retourne, revient, se met juste à coté de moi et me dit “Tu voulais me dire ou me montrer quelque chose ?”. Je balbutie, n’ose pas et puis je la regarde et lui dit : “Vous savez heu la dernière fois, heu , … Je me suis branlé en pensant à vous”!Se sachant pas mal du tout et sachant surtout l’effet qu’elle me fait, elle me lance un regard flattée et me dit : “C’est vrai ?” Et puis elle me dit :”Tu ne préfères pas te branler sur des femmes nues ?” Elle ne me laisse pas le temps de répondre car elle me prend par la main et me dirige vers l’arrière boutique. Là, toujours en silence, elle met sa main sur mon pantalon et sent ma bite bien dure. “Tu veux me voir nue ?” “Comme ça tu pourras te branler souvent en pensant à moi”.Et elle commence à se déshabiller. Elle est toute bronzée, de güvenilir bahis şirketleri retour de vacances. Le dessus d’abord, elle se retrouve seins nus ; le dessous ensuite jusqu’à être totalement à poil.Je ne sais pas ce qu’il m’arrive! Clairement, je bande comme un fou.Je veux ouvrir mon pantalon mais elle m’en empêche. Elle me dit “Alors ? Aussi bien que tes playmates ?” et elle commence à bouger devant moi et me montre tout ce qu’elle a. Ses seins sont ronds et gros avec des tétons qui pointent bien. Sa chatte est poilue mais bien taillée, tout ce que j’aime. Ses poils sont noirs. Elle me montre aussi son beau cul et sa croupe. J’en peux plus. Elle le comprend et me dit enfin :”Montre-moi ta bite et montre moi comme je t’excite”!Je m’exécute. Elle la regarde heureuse de son effet (et sans doute heureuse de voir que je suis bien membré)Elle me dit : “Branle-toi sur moi”Et elle se met à genoux devant moi sans me toucher, loches et chatte bien apparentes tout en ouvrant la bouche et en me disant : “Et je veux que tu jouisses sur mon visage et mes seins”.Je suis tellement excité que ma branlette devant elle ne dure pas très longtemps ; je jouis comme un dingue et arrose son visage d’une quantité astronomique de foutre. Ca coule sur ses loches.Elle me regarde couverte, prend un essuie qui trainait là, se nettoie le visage et les seins, se relève, m’embrasse et me dit : “Allez va temps”.J’ai remis mon pantalon et sans dire un mot, je suis parti.Arrivé chez moi, je me suis branlé en pensant à elle et j’ai de nouveau joui comme un fou.Il fallait que j’y retourne

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın