Lettre ouverte aux travestis,

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Asian

Lettre ouverte aux travestis,Je me travesti depuis des années en mettant à profit mes nombreuses journées passées dans les hôtels pour m’offrir ce plaisir.Comme ma femme n’apprécie pas de me voir en fille et porter de la lingerie, je m’invente des séminaires de formation en plus de mes déplacements professionnels pour pouvoir vivre ces moments privilégiés…Arrivée dans ma chambre d’hôtel, je me déshabille pour étaler sur mon corps ma crème dépilatoire en prenant quelques minutes plus tard une douche pour me rincer.En sortant de la salle de bains, je ne résiste pas à l’envie de caresser mes bourses qui sont douces et lisses après l’épilation.Explorant le pourtour de mon anus, je traque les derniers poils avec mon rasoir avant de poser un vernis sur mes ongles de mains et de pieds.Ma chambre étant équipée d’une grande glace murale, je me contemple dans ma superbe lingerie en plaçant mes seins en silicone dans les bonnets D de ma guêpière.En attachant mes jarretelles, je caresse mes longues jambes gaînées de nylon que m’envient bien des filles en alignant les coutures de mes bas.Puis, je fais quelques pas dans la chambre pour sentir la tension du nylon sur mes cuisses.Ayant enfilé une ravissante nuisette de satin rouge, je fais monter mon désir en prenant des poses suggestives devant la glace.Juchée sur mes talons aiguilles, mon regard s’attarde sur ma cage de chasteté et mes bourses étirées par mon ballstretcher.Ma cage me permet d’être plus concentrée sur mon plaisir anal et les 800gr de mon ballstretcher me donnent d’agréables sensations.Je fais tourner mon bassin devant la glace pour amplifier son poids sur mes bourses.Cette tension sur mes gonades majore ma production de testostérone en me donnant des éjaculations plus abondantes.Quel bonheur de vivre en femme tout un week-end en m’adonnant à mes goûts fétichistes.Avec les années, je deviens de plus en plus féminine en améliorant sans cesse mon maquillage, le choix sultanbeyli escort de mes perruques, la pose de mes faux cils et ma gestuelle.Dans ma chambre, perchée sur mes escarpins, je m’applique à faire des petits pas, le bassin en avant tout en croisant les jambes. J’amplifie le roulement de mes hanches initié par mes talons aiguilles en creusant les reins pour faire ressortir ma croupe.J’évite de balancer les épaules et les bras pour avoir une démarche féminine plus fluide.Je marche avec mes talons de 8 cm d’un pas assuré par des années de pratique. J’espère maintenant être devenue une fille crédible et de ne pas donner l’image d’une folle en jupon.J’achète régulièrement ma lingerie sur des sites anglais : des culottes ouvertes, des robes sissy en satin et des porte jarretelles à huit et dix attaches qui m’aident à me sentir femme.Enfin prête, je rapproche mon lit des baies vitrées donnant sur les immeubles voisins séparés par une simple ruelle.Habituée des lieux, j’ai souvent comme ce soir une ou deux personnes qui prennent l’air à leurs fenêtres.Ma chambre bien éclairée me met en vitrine ce qui m’incite à faire partager mon intimité.Je commence la séance par des essayages de lingerie.M’apercevant que le courant passe bien avec mes voyeurs, je m’exhibe avec mon gode dans des poses de plus en plus torrides.Un peu plus tard, je le recouvre d’un gel en silicone plus efficace que ceux à base d’eau qui perdent trop rapidement leur propriété lubrifiante. Puis, je m’allonge sur mon lit en écartant les jambes. J’ouvre la dentelle de ma culotte fendue en enfonçant lentement mon jouet dans mon ventre.Son gros diamètre me procure du plaisir en me dilatant fortement les chairs.Chaque centimètre me procure un plaisir nouveau… Une fois passé la courbure de mon intestin, je le pousse jusqu’à la hauteur de mon nombril en suivant sa progression par la pression de mes doigts sur mon ventre.Puis, çekmeköy escort je me concentre sur mon anus qui est mieux innervé et plus sensible qu’un vagin. J’initie de lents va et vient en pressant habilement ma prostate.A intervalles réguliers, je fais des pauses en serrant les fesses pour m’empêcher de jouir.Dans ces moments, j’aime caresser mes seins et mes cuisses avec mon gros calibre plongé dans mes fesses.Quelques instants plus tard, de minces filets de sève s’échappant en permanence de mon gland m’annoncent l’arrivée de mon orgasme.Je fais durer le plus possible ces instants de plaisir jusqu’au moment ou mon envie de jouir devient la plus forte.Ne pouvant plus attendre, je pilonne ma glande sous tous les angles en enfonçant mon gode de plus d’un kilo tout au fond de mes entrailles. Puis, je favorise la montée de ma jouissance en ouvrant et en fermant les cuisses tout en contractant mes sphincters sur mon gode jusqu’à ce qu’une épaisse coulée de sperme se répande en continu sur ma guêpière.En gémissant de plaisir, je me vide longuement en appréciant les nombreuses contractions anales qui font tressauter dans ma main le pieu qui m’empale.Étourdie de plaisir, je reste immobile pour mieux ressentir les derniers spasmes de mon anus.C’est un moment merveilleux au cours duquel je me sens remplie et comblée comme une femme.J’éprouve d’ailleurs depuis longtemps plus de plaisir à être prise et dilatée qu’à pénétrer…Tout le monde à un anus, mais bien peu savent s’en servir.Pourtant avec un peu d’entraînement et de patience, on découvre les subtils plaisirs de la pénétration et de la dilatation anale.Dés lors, on ne peut plus s’en passer car c’est une jouissance bien plus puissante qu’un orgasme pénien.Un moment plus tard, je démarre une séance d’électro stimulation avec mon estim pour jouir à nouveau mais cette fois sans éjaculer car je n’ai pas eu le temps de récupérer. Pour cela, dudullu escort je pose des patchs à électrodes sur mon gland et mes bourses en enfonçant mon plug diffusant un courant électrique dans mon anus.Je jette un coup d’œil par les fenêtres pour m’assurer que mes spectateurs sont toujours présents avant de sélectionner une routine sur mon boîtier estim.Très vite, des ondes électriques se propagent dans mon pénis et mon anus en faisant osciller ma queue de haut en bas.Rapidement, une boule de feu venue du fond de mes entrailles m’irradie le ventre. Je suis emportée par une vague déferlante de plaisir.Comme une fille, j’ai plusieurs orgasmes à la suite qui me laissent totalement épuisée.Quelques minutes plus tard, prenant congé de mes voyeurs, je me lève pour aller dans la salle de bains laver avec un peu de lessive ma guêpière, ma culotte fendue ma nuisette et mes bas auréolés de sperme.J’adore m’adonner à cette tâche dans laquelle je me sens femme en palpant avec émoi la délicatesse du satin et du nylon.Je me sers ensuite du sèche cheveux avant de les suspendre au dessus de la baignoire.La femme de chambre risque d’être surprise en voyant cette débauche de lingerie…Lorsque je n’ai pas assez de temps pour le faire, je passe au lavomatic de ma ville avant de déposer ma lingerie et mes jouets dans les armoires d’un garage que je loue depuis plusieurs années à l’insu de ma femme pour ranger mes perruques, robes, jupes, corsages, escarpins, guêpières, nuisettes godes, plugs …C’est devenu pour moi une véritable caverne d’Ali baba. Sur le chemin du retour, il m’arrive parfois de passer par Paris pour rendre visite à une trans vénale lorsque j’ai envie comme toute femme d’une vraie queue pour combler ce grand vide que j’ai entre les cuisses.Je bande toujours fort en la voyant harnachée des symboles de la féminité.A la vue du contraste de ses seins sublimes et de sa queue dressée sur son ventre, je brûle d’impatience d’être prise.Lors de ces week-end de plaisir, je ne ressens aucune culpabilité à vivre en femme en souhaitant garder toute ma vie cette sexualité qui me comble.Je souhaite que cette lettre ouverte servent à déculpabiliser certains travestis.Dites moi si vous avez aimé ce récit à sandratvtg

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın