Fabien, sa mère et sa cousine (Vu sur le ne

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Merhaba aksamci.org hikaye okuyucuları birbirinden azdırıcı hikaye arşivini sizlerin beğenisine sunuyoruz okuyun ve ve yorumunuzu bırakın

Fabien, sa mère et sa cousine (Vu sur le ne9Nous nous réveillons presque en même temps 2 heures plus tard. Il fait bon dans la chambre, je me sens bien alors je m’étire tandis ma cousine me regarde en souriant:Bien dormi?Super et toi?Oui merci, et j’en avais besoin!Oui moi aussiDis moi cousin chéri, je peux te demander un truc?Oui tout ce que tu voudrasComment ça s’est passé avec ma tante au tout début? qui a tenté en premier?Moi! j’ai eu quelques copines, mais déjà je voulais tester avec une femme plus âgée que moi, et je savais que mes parents ne faisaient plus rien niveau sexe, vu que mon père a des problèmes de santé! et si on rajoute à ça le tabou de cette relation…Tu es amoureux d’elle?Oui je pense et de toi aussi! et tu sais, pour être tout à fait sincère, je ne vois pas en quoi la relation que j’ai avec elle est choquante! je ne me sens pas obligé ni contraint ni quoi que ce soit! un jour je quitterais la maison alors notre relation s’arrêtera, et j’aurais sans doute une copine, c’est tout simple en fait! Mais dis moi! pourquoi ne quittes tu pas ton mari si tu n’es pas heureuse?J’y ai pensé souvent, surtout ces derniers jours mais ça n’est pas simple! J’ai arrêté de travailler pour élever mon fils, mais c’est vrai que ça serait une solution car que je sois là ou pas ça ne change rien en fait!En plus, si tu vis seule avec ton bambin, je viendrais te voir avec ma mère et on prendrait du bon temps tous les 3! on en profiterait quand ton fils est à l’école ou chez son père!Elle eut un sourire gêné à l’évocation de la situation. Mon téléphone sonna, je décrochais, c’était ma mère:Oui maman…Et tout va bien?…On t’attend de pied ferme! enfin! façon de parler bien sur!… Chambre 206 au 2ème étage…Bisous maman d’amour à tout de suiteJe raccrochais, ma cousine demanda:Comment va ton père?Mieux à ce qu’il paraît! mais il en a encore pour 6 semaines environ! mais je sens que ma mère a du vivre une drôle de journée en nous imaginant tout les 2 ici!Oh à part ce matin on a pas fait grand chose!Attends!Je me levais pour déverrouiller la porte et je retournais me coucher tout contre ma cousine.Voilà!Et maintenant on fait quoi? on attend qu’elle arrive et on la viole?C’est une bonne idée ça mais non! on va la faire un peu languir, ne t’inquiète pas j’ai une idée!Nous rions comme 2 collégiens. Quelques minutes plus tard nous entendons des pas se rapprocher et quelqu’un frappe à la porte. Je demandais:Qui est ce?Ma mère répondit alors: C’est moi!Rentre c’est ouvertElle tourna la poignée et referma la porte derrière elle.Ferme à clé maman s’il te plaît!Elle donna un tour de clé et s’approcha:Vous ne vous êtes pas ennuyé tous les deux on dirait!Oh non maman, tu as tout à fait raison! je crois même qu’on a abusé des bonnes choses!A ce point?Oh oui ma tante! mon cousin est un super coup, et pour tout te dire, nous avons à peine pris le temps de manger à midi! Nous avons baisé jusqu’à tout à l’heure, je ne sais même plus combien de fois j’ai jouis aujourd’hui, je suis remplie de son sperme et j’ai un peu mal tellement il m’a limé!C’était génial, ma cousine marchait à fond avec moi.Désolé maman! et toi ta journée? comment va papa?Mieux mon chéri! mais il en a encore pour un moment!Oui je me doute bienUn long silence s’installa. Ma mère s’était assise sur le lit près de nous et ne bougeait pas. Elle semblait attendre quelque chose. Je demandais:Dis moi, tu n’es pas jalouse au moins?Oh non mon chéri pas du tout, mais j’ai passé une journée ennuyeuse et j’avais hâte de vous retrouver. Sauf que d’après ce que vous me dites je vais passer une soirée un peu morne.Tu nous en veux?Non bien sur, je savais bien que ça allait se passer comme ça! vu que vous êtes 2 cochons!!!Je sens une pointe de colère ma tante!Non je suis juste déçue!Pendant que l’on discutait, j’avais plié les genoux, ce qui cachait mon érection. Il était évident que ma mère avait marché à fond dans notre stratagème. Je fis glisser le drap qui dévoila mon canlı bahis şirketleri sexe tendu:Regarde! qu’en dis tu?Je me demande où tu prends toute cette énergie!Pourquoi dis tu ça?Parce que si vous avez passé votre journée à faire des galipettes, je ne sais pas comment tu fais pour bander encore!!!On a pas fait grand chose ma tante ne t’inquiète pas, on te faisait juste marcher!Ma cousine riait en voyant la tête de ma mère. Je rajoutais: On a bien fait des choses coquines, ça tu peux t’en douter, mais on t’attendais pour le grand final!Entendant ceci, elle se pencha par dessus les jambes de sa nièce, prit mon sexe dans une main et posa sa bouche sur mon gland. Elle me branlait d’une main, sa langue glissant sur ma bite fièrement dressée. Josie s’extirpa et ma mère s’avança sur le lit à 4 pattes pour se rapprocher de moi. Elle prit mon sexe complètement en bouche pour me branler, une main en appui sur mon pubis et l’autre qui caressait mes bourses. Ma cousine était derrière ma mère, avait remonté sa robe sur sa taille et lui embrassait les fesses tout en les caressant. Ma mère pompait mon dard, ses lèvres me masturbaient. Derrière elle Josie fit glisser sa culotte pour découvrir la chatte de sa tante, puis déposa des bisous sur cette toison offerte. Ma mère gémissait mais elle continuait sa fellation. Ma cousine glissa sa langue dans sa fente, léchant la vulve offerte. Je fermais les yeux, savourant cet instant, cette bouche pompant ma bite avec délice. J’ouvrais alors les yeux car mon sexe était libéré. Ma mère s’était redressée et avait enlevé son haut, ma cousine lui dégrafa son soutien-gorge et la poitrine jaillit. Reprenant sa caresse sur moi, Josie enfila un doigt dans la vulve maternelle. Penchée sur moi, mon gland au fond de la gorge, ma mère râlait, des larmes coulant sur ses joues. Ma cousine la délivra du dernier vêtement qui lui restait (sa robe), puis ma mère se redressa et se mit sur moi, s’enfilant sur ma bite luisante de sa salive. Elle gémissait en me sentant la pénétrer jusqu’au fond:Aaaaaaahhhhhhhhhhhhh! Ooooooohhhhhhhhhhhhhh!!!!Empalée sur moi elle ne bougeait plus. Je la pris par les hanches et elle se pencha sur moi, offrant ses seins à ma vue. Je pris un nichon entre mes lèvres. De son côté, Josie avait retiré sa culotte et avait mit le gode-ceinture. Voyant que je la regardais, elle me fit un clin d’œil. Ma mère allait et venait maintenant sur moi, sa chatte fichée sur ma bite. Je glissais mes mains sur ses fesses pour les écarter. Ma cousine se glissa derrière elle, se mouilla un doigt et le fourra dans l’anus de sa tante. Sa rondelle se dilatait. Ma mère gémissait:Ah!!! oui!!! j’étais trop impatiente!!! j’ai attendu toute la journée d’être ici!!!Tandis que sa rondelle s’ouvrait, ma cousine avait enduit le gode de salive. Puis elle le présenta devant le petit trou et poussa doucement. Ma mère reçut cette bite dans ses entrailles dans un râle de plaisir. AAAAAAAHHHHHHHHH!!! vous êtes 2 salauds!!! m’avoir fait croire des choses!!! ooohhhhhhh ouiiiiiiiii!!! c’est bon!!!!Josie avait pénétré sa tante, puis elle lui prit les seins comme pour s’y agripper, et commença de lent va-et-vient, lui perforant le cul. Cela donnait à ma mère un mouvement de bassin qui faisait qu’à chaque coup de gode, ma bite la pilonnait aussi. Prise en sandwich, tenue par les seins et par les hanches, elle gémissait de plus en plus fort:Qu’est ce que c’est bon! j’adore faire ça avec vous!!! vous êtes 2 obsédés et ça me plait!!!Je craignais quand même qu’elle n’alerte les gens de l’hôtel car vu le traitement qu’on lui faisait subir, elle allait certainement crier. Je pris sa tête dans mes mains et l’embrassais à pleine bouche. Elle soufflait fort, comme si elle avait du mal à respirer. Je la libérais:Ca va?Oui mais j’ai du mal à reprendre mon souffle!Tant mieux régale toi!Ma cousine avait accéléré le mouvement, et ma bite pistonnait maintenant la chatte maternelle de plus en plus fort. canlı kaçak iddaa Je retardais le moment où j’allais me vider. Josie changea de rythme, donnant juste des coups de gode dans le cul de sa tante en les espaçant. Et à chaque coups, mon chibre pourfendait le sexe de ma mère qui criait à chaque fois. Ma bouche la muselait dans un long baiser passionné. Nos 3 corps bougeaient en cadence. Ma verge gicla alors en elle son sperme chaud et abondant. Sa bouche collée à la mienne, ma mère eut un râle étouffé, signe de sa jouissance tandis que je la tenais par les fesses et ma cousine par les seins. Je sentais ma queue trempée de nos semences, ma mère se coucha sur moi et je l’enlaçais de mes bras, ma cousine toujours plantée en elle et lui caressant le dos. Nous reprenons notre souffle, restant ainsi un long moment, puis Josie dégage le gode et ma mère s’allonge près de moi, essoufflée. Sa fente coulait sur les draps.Ma cousine s’étend près de nous après s’être débarrassée de son gode-ceinture:Ca va ma tante?Oh oui ma chérie! vous m’avez gâté, vous êtes vraiment mes trésors! mes deux amours!Je t’avais dis maman que tu allais te régaler!Oui et tu as tenu ta promesse!Et je te promet que ça n’est qu’un débutNous restons ainsi un moment, à nous caresser et à nous embrasser. Ma verge a reprit sa vigueur et j’ai une idée:J’ai envie de jouer à un jeu avec vousLequel? dit ma cousineEt bien je vais vous faire l’amour à chacune votre tour mais en me retirant avant de jouir, sauf qu’à un moment je n’y arriverais plus! la gagnante sera celle qui me fera gicler en elle! Ma mère approuva:Ok! qu’en penses tu ma chérie?Oui bonne idée, on va voir qui de nous va le faire exploser!!!En riant elles se penchèrent sur moi et se disputèrent ma bite. Ma cousine l’avala d’un coup tandis que ma mère me branlait lentement. Puis elles inversèrent les rôles, ma mère me prenant dans sa bouche tandis que Josie tâtait mes couilles en me masturbant. Je pensais tout à coup que j’allais profiter de la situation pour tester différentes positions, vu les deux femmes que j’avais avec moi. Je me redressais et, écartant doucement ma mère, je m’assied sur le lit et fit asseoir ma cousine sur moi. Ma queue perfora son vagin et elle eut un oohhhhh puis elle me limait sans relâche. Nous restons ainsi un long moment, ma cousine me tenant par les épaules. Sentant que j’allais partir je stoppais ses mouvements. Elle se levait, je fis de même, je fis mettre ma mère debout, les mains à plat sur le lit et je la pénétrais ainsi, la pistonnant avec vigueur. Mes mains la tenait par les seins qui durcissaient sous mes coups de bite. Elle râlait alors j’accélérais le mouvement:Oohhh oui!!! vas y mon chéri!!! baise moi fort!!! aaaahhhhhhhh!!!Je ne pouvais pas me retenir plus longtemps alors je la quittais pour rejoindre ma cousine, je m’assis sur la chaise et la pris sur moi à califourchon pour qu’elle s’empale sur mon membre. Fichée sur mon pieu, elle bougeait son bassin et je la tenais par les fesses, tâtant et malaxant son cul. J’avais du mal à retarder ma jouissance et je dus l’arrêter car j’allais venir. Je me levais, je fis mettre ma mère à 4 pattes sur le lit et la pris en levrette. Pendant ce temps, je mouillais un de mes doigts et le glissais dans son petit trou qui se dilatait. Je sortais de sa fente pour lui prendre le cul, elle criait sous mes coups de rein:Aaahhhh!!! oui!!! tu vas jouir en moi en mon cochon!!!J’eus la présence d’esprit de m’arrêter avant mais ça devenait difficile. Je me dirigeais à nouveau vers ma cousine, la pris dans mes bras et la soulevais pour l’asseoir sur le bureau. Puis je lui écartais les jambes et je m’introduis d’un coup. Les mains à plat sur la table, arc boutée en arrière, elle subissait mes assauts en râlant de plaisir. C’est bon mon cousin chéri!Oui et tellement bon que je vais venir!!! je crois que c’est toi qui va gagner!!!Elle m’enroula de ses jambes comme si elle voulait me prendre encore canlı kaçak bahis plus au fond et mon sperme gicla dans sa chatte. Elle me prit dans ses bras et jouit en même temps que moi, recevant toute ma semence en elle. Je la tenais par les hanches, continuant à la limer avec un mélange de force et de tendresse. Puis nous laissons le calme revenir, un doux silence revenant dans la pièce. Nous nous relevons en nous regardant avec un sourire mais ma mère n’est pas très contente et elle est allongée sur le lit:Pourquoi je me sens de trop?Ma cousine s’allonge près d’elle: Oh ma tata chérie, ça n’était qu’un jeu! tu sais très bien que nous t’aimons!!!C’est bien vrai?Ecoute ma tante, allons nous laver et sortons dîner, je suis sur que la soirée ne fait que commencer! qu’en dis tu cher cousin?Tout à fais d’accord! et je lui réserve ma soirée!!! que dis- Je? ma nuit!!!Nous allons prendre la douche en commun, jouant avec le corps de l’autre, puis nous nous habillons et partons dîner dans le même endroit que le midi.Nous prenons un apéritif, et je lève mon verre en disant:A toi ma cousine! A ta victoire toute récente!C’est vrai que c’est toi qui a gagné tout à l’heure! pardon ma chérie!Ne t’inquiète pas ma tata, l’essentiel est tout ce temps que nous passons ensemble, qu’en pensez vous?J’approuvais:Oui tu as raison, et je meurs de faim!En consultant la carte, je sentais quelque chose s’insérer entre mes jambes et caresser mon sexe à travers mon pantalon. Je regardais discrètement et je reconnus le pied de ma cousine qui me frottait, ce qui déclencha un début d’érection:Mais ne fais donc pas l’idiote! on risque de nous voir!!!Et alors? c’est justement ça qui est amusant!Ma mère, plongée dans la lecture du menu, ne comprenais pas:Pourquoi? que se passe-t-il?Ma cousine lui chuchota quelque chose à l’oreille et ma mère rougit en souriant:Roooo! mais tu n’as pas honte?Non!Voyant le serveur s’approcher pour prendre notre commande, je posais ma serviette sur mes genoux afin de cacher les caresses dont je faisais l’objet, et le plus naturellement du monde, nous passons notre commande avec des plats consistants et un peu de vin. Le serveur partit, ma cousine dit:Un peu d’alcool va nous désinhiberMa mère pouffa:Ah oui, il est clair qu’on est super timide tous les trois!!!Le pied de ma cousine à quitté mon entreJambe. Elle et ma mère ont toutes les 2 un superbe décolleté, et je fantasme à les voir ainsi, devinant leurs seins sous les vêtements:Vous êtes magnifique toutes les 2 habillées comme ça! je suis sur que certaines personnes présentes ici doivent m’envier!Ma mère prit un air surpris:Ah bon? et pourquoi ça?Mais regarde donc ta poitrine, et celle de Josie, je ne songe qu’à une chose c’est vous bouffer les nichons et vous baiser!!! Tu attendras bien qu’on soit rentré à l’hôtel mon fils chéri! tu ne voudrais pas que ta maman fasse un malaise quand même?Non maman tu as raison, prends des forces tu vas en avoir besoin!Nous prenons un dessert et un café et c’est Josie qui nous invitePour célébrer ma victoire toute récente dit-elle devant le serveur en riant! s’il savait de quoi elle parlait!!!Nous sortons du restaurant et je prends chacune de mes chéries par la taille, allant même jusqu’à descendre sur les fesses et les caresser. Ma mère s’indigna:Ohh! mais tu ne peux donc pas attendre?C’est vrai il est d’une impatience mais c’est plutôt flatteur remarque!J’admets oui, mais ce ne sont pas des manières tout de même!Oui bien sur maman! et c’est pour ça que vous n’avez pas mis de culotte?Ma cousine rétorqua:Ah ben c’est bientôt l’été, et il fait très chaud! tu ne vas pas nous reprocher de nous mettre à notre aise quand même?Certes non, mais tu ne peux pas me reprocher non plus de vouloir en profiter, surtout après ton attitude au resto tout à l’heure, ma coquine!Dis tout de suite que tu n’as pas aimé!Ah non, et c’est même tout le contraire, et je n’ai qu’une envie, c’est de vite retrouver notre intimité pour te montrer l’effet que ce geste a eut sur moi!Je sens que ça va être ma fête dit ma cousine en rigolantOui et celle de ma mère aussi n’oublie pas! elle passe en premier ce soir!!! ça te dis maman? un peu de sport après un dîner chargé?J’y compte bien mes chéris!

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın